«In memoriam»: Laurent Lamy

Laurent Lamy

Laurent Lamy

En 5 secondes

Laurent Lamy, chargé de cours au Département de linguistique et de traduction de l'UdeM, est décédé le 13 mars 2018 à Trois-Rivières.

Laurent Lamy est né à Louiseville le 4 juillet 1953. Après des études de lettres et cinéma au Cégep de Trois-Rivières, il entreprend des études en philosophie à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). De 1981 à 1988, il est chargé de cours, puis chercheur en philosophie et en langues modernes à l’UQTR, notamment auprès de Roland Houde, Alexis Klimov et Robert Larose. Son goût pour les langues et la philosophie l’amène à s’intéresser à la traduction dans les années 90, particulièrement sous l’angle des fondements épistémologiques.

De 1992 à 1998, Laurent Lamy travaille en étroite collaboration avec Alexis Nouss, professeur au Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal. Il en résulte une traduction annotée (1997) de l’essai de Walter Benjamin Die Aufgabe des Übersetzers (1923), que les deux auteurs intituleront audacieusement L’abandon du traducteur plutôt que La tâche du traducteur, titre habituel de cet ouvrage en français. Fait rarissime, cette traduction est retraduite, annotée, puis publiée en espagnol en 2012. Spécialiste de Walter Benjamin, Laurent Lamy s’est également penché sur l’œuvre d’Antoine Berman, Paul Feyerabend, Henri Meschonnic, Friedrich Nietzsche, Karl Popper et George Steiner, entre autres.

De 2001 à 2018, Laurent Lamy enseigne l’épistémologie au Département de linguistique et de traduction de l’UdeM, mais aussi la méthodologie de la recherche et la traduction littéraire. Auteur prolifique, il publie de nombreux articles sur la traductologie, principalement dans TTR (Association canadienne de traductologie), Meta (Université de Montréal), Mutatis Mutandis (Université d’Antioquia, en Colombie) et Belas Infiéis (Université de Brasília). Il a aussi fait paraître de nombreux poèmes dans Le Beffroi, de même que le recueil de poésie Sous la paupière céleste aux Écrits des Forges.

Quelques mois avant son décès, Laurent Lamy a défendu une thèse de doctorat en traductologie à l’Université de Montréal. Intitulée Parallaxes: lectures tangentes d’historiographie critique et d’épistémologie de la traduction, elle a été qualifiée d’exceptionnelle. Plusieurs de ses travaux sont actuellement sous presse.

 

Marc Pomerleau
Chargé de cours au Département de linguistique et de traduction et au Département de littératures et de langues du monde, ancien étudiant, puis collègue de Laurent Lamy