Participez à la campagne Adopte un lac

La prolifération des cyanobactéries, communément appelées «algues bleu-vert», est devenue un problème de santé publique au Québec et ailleurs dans le monde.

La prolifération des cyanobactéries, communément appelées «algues bleu-vert», est devenue un problème de santé publique au Québec et ailleurs dans le monde.

Crédit : Thinkstock

En 5 secondes

Organisée dans le cadre du projet ATRAPP, la campagne Adopte un lac vise à soutenir la recherche sur les cyanobactéries et à sensibiliser le grand public à la cause de la préservation de l’eau.

La prolifération des cyanobactéries, communément appelées «algues bleu-vert», est devenue un problème de santé publique au Québec et ailleurs dans le monde. Depuis l’automne 2016, Sébastien Sauvé, vice-doyen à la recherche et à la création à la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal et professeur au Département de chimie, dirige ce qui est vraisemblablement le plus important projet de recherche du monde à ce jour à ce sujet: le projet Prévision, prévention et traitement des proliférations d'algues et évaluation des risques (ATRAPP).

Ce projet de recherche majeur a pour but d’accroître notre compréhension des cyanobactéries et de leurs modes de propagation, et de faciliter leur identification. À terme, il proposera des solutions de gestion stratégique des épisodes de prolifération nuisible.

Dans le cadre de ce projet, M. Sauvé et son équipe ont lancé, le 16 mars, une campagne citoyenne permettant à toutes et tous de participer au développement des connaissances et à la recherche de solutions relatives aux cyanobactéries: Adopte un lac.

Avec un objectif de 500 000 $, cette campagne vise à permettre l’échantillonnage de 500 points d’eau au Canada.

Il est possible d’y prendre part de deux façons: en se portant volontaire pour recueillir un échantillon d’eau d’un lac ou en faisant un don.

Plus d’information sur la page Web de la campagne.