Jacques Vanier reçoit la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec

Jacques Vanier et Marie-Claude Nichols à la remise de la Médaille de l’Assemblée nationale le 9 avril.

Jacques Vanier et Marie-Claude Nichols à la remise de la Médaille de l’Assemblée nationale le 9 avril.

En 5 secondes

Cette distinction est remise par les députés à des personnes qui ont fait preuve d’un dévouement exceptionnel dans leur communauté.

Jacques Vanier, professeur au Département de physique de l’Université de Montréal, vient de recevoir la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec pour son apport à la discipline pendant sa longue carrière.

Au cours de la cérémonie, la députée de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, a souligné les contributions de M. Vanier à la fondation de l’Institut des étalons nationaux de mesure du Conseil national de recherches du Canada à Ottawa, devenu un centre d’excellence, ainsi que sa participation à l’élaboration des étalons atomiques de fréquence utilisés par les satellites GPS, dans les voitures, de même qu’en cartographie, en téléphonie cellulaire et dans bien d’autres secteurs. 

Professeur au Département de physique depuis 1995, Jacques Vanier est l’auteur de nombreux ouvrages et articles dans des revues scientifiques. Conférencier prolifique, il a présidé de nombreux comités scientifiques dans le monde entier. Durant sa carrière, M. Vanier s’est vu décerner de nombreux prix et distinctions. En 2012, il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. Fellow de la Société royale du Canada, de l’American Physical Society et de l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), il a été lauréat de la Médaille du centenaire de l’IEEE en 1984, de l’IEEE Rabi Award en 1994 et du Precision Time and Time Interval Award en 1998 pour ses contributions en matière d’étalons atomiques de fréquence. En 2000, l’IEEE Instrumentation and Measurement Society Award lui a été remis pour son apport au domaine de la métrologie et de l’instrumentation scientifique, ainsi que pour le leadership dont il y a fait preuve.