Exposition des finissants de la Faculté de l’aménagement de l’UdeM

Crédit : Faculté de l'aménagement

En 5 secondes

Le thème de l'exposition de cette année est la temporalité: construire sur l’expérience du passé pour se projeter dans l’avenir.

Du 3 au 5 mai, la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal présente l’exposition annuelle de ses finissants. Quelque 300 étudiants exposeront leurs projets dans les disciplines que regroupe la faculté, soit l’architecture, l’architecture de paysage, le design industriel, le design d’intérieur, le design de jeux et l’urbanisme.

L’exposition aura pour toile de fond la temporalité. En cette année de 50e anniversaire de la Faculté de l’aménagement, ce thème nous invite à nous interroger sur la nature des interventions en aménagement qui, même si elles visent souvent à se projeter dans l’avenir, se construisent inévitablement sur l’expérience et sur un passé qui résonne toujours dans nos mémoires.

Le vernissage se tiendra le jeudi 3 mai à compter de 18 h. L’exposition – gratuite – sera ouverte au public le 4 mai, de 16 h à 20 h, et le 5 mai, de 12 h à 16 h, au pavillon de la Faculté de l’aménagement, situé au 2940, chemin de la Côte-Sainte-Catherine, à Montréal.

La faculté remercie Lumenpulse, présentateur de l’exposition.

Architecture

Projet: Place Saint-Rémi
Étudiant: Eric LeBlanc

La nouvelle voie routière de l’échangeur Turcot sera construite sur un terre-plein et percée à quelques endroits pour le passage des voitures, créant ainsi une barrière physique et visuelle. Ajoutons la migration des gens à faibles revenus, de Saint-Henri vers Côte-Saint-Paul, et les déserts alimentaires qui affligent le quartier et l'on obtient une situation peu propice à l’amélioration de la qualité de vie des résidants du quartier. Le projet propose trois programmes qui, une fois joints, forment un tout solidaire favorisant la création d’une communauté forte et unie: 1) un pôle attracteur pour renforcer la cohésion sociale; 2) un jardin collectif comme solution aux déserts alimentaires; et 3) un marché équitable pour les familles à faibles revenus. 

Architecture de paysage

Projet: À la source
Étudiants: Marilou Cottier, Jean-François Martel et Tan Au Ca Nguyen

Le projet À la source vise à aménager le Quartier des études supérieures de Saint-Hyacinthe de façon à résoudre le problème de mobilité et d’accessibilité et à redonner à la population l’accès à la rivière Yamaska. L’aménagement du nouveau site empruntera la composition des strates végétales de prairie, de boisé et de parc pour créer une variété d’ambiances et d’expériences qui accompagneront le parcours. Un système de gestion des eaux est aussi implanté afin de récolter les eaux de ruissellement et de sensibiliser les usagers à la santé de la rivière.

Design industriel

Projet: Les bottes de sept lieues
Étudiant:
Tristan Garbiès

Les bottes de sept lieues sont conçues pour améliorer le confort du pied et de la cheville des explorateurs de jungles. La structure en fibre de carbone qui entoure le pied suit les mouvements du corps et, si un déséquilibre survient, les pivots se bloquent et permettent d’éviter une chute. La semelle a été conçue pour traverser des environnements boueux, rocailleux et humides; les surfaces organiques permettent une évacuation efficace de la boue tandis que les crampons assurent une excellente traction. Tous les matériaux sont résistants, légers et aérés et offrent le plus grand confort pour parcourir des kilomètres dans un environnement hostile.

Design d'intérieur

Projet: La Guinguette | Centre de danse communautaire
Étudiante: Any-Claude Martel

Établi dans un bâtiment industriel du quartier Pointe-Saint-Charles, La Guinguette est un centre multifonctionnel consacré à la danse. Ce lieu effervescent propose un retour aux traditions par le biais d’une programmation centrée sur le divertissement, la diffusion et la pédagogie. Le concept de l’aménagement intérieur combine l’existant brut du bâtiment et une insertion contemporaine qui exprime l’élégance d’une robe en mouvement. La transparence et l’ouverture des pistes de danse sur un jardin aménagé favorisent les interactions entre les usagers et les passants et permettent la tenue d’activités rassembleuses et festives dans un univers folklorique revisité.

Design de jeux

Projet: La nuit, tous les chats sont gris
Étudiants: Félix Leblanc, Maude Roussin et Cristelle Sinnett

La nuit, tous les chats sont gris est un jeu de plateforme en 3D dans lequel le joueur incarne Mist, un jeune chat perdu dans les méandres de la ville. Celui-ci devra alors en explorer les recoins et surmonter différents obstacles sur son chemin afin de retrouver son foyer. Toutefois, ce dernier ne se trouvera peut-être pas là où Mist l’aurait cru…

Urbanisme

Projet: Le marché Jean-Talon, porte d’entrée de La Petite-Italie
Étudiante: Noémie Côté-Laforge

À l’automne 2017, la Société de développement commercial de La Petite-Italie et du marché Jean-Talon a entrepris un exercice de réflexion sur l’avenir du quartier unique qu’elle représente. Après une planification stratégique réalisée par la firme BC2, il convient maintenant de réfléchir à des aménagements concrets. De là s’imposent un lieu, l’ouest du marché Jean-Talon, et une volonté de l’aménager comme porte d’entrée de La Petite-Italie. À travers monumentalité et convivialité, le projet vise à répondre au rôle grandissant de l’ouest de l’institution comme porte d’entrée, tout en s’appuyant sur l’achalandage du marché comme levier pour mettre en valeur La Petite-Italie. Ce projet est un premier geste qui peut s’inscrire dans une suite logique d’interventions à l’échelle du quartier afin d’en favoriser l’unité.

À propos de la Faculté de l'aménagement

La Faculté de l’aménagement a pour mission de former des professionnels et des chercheurs aptes à contribuer à l’évolution et à l’innovation des pratiques en aménagement. La faculté est reconnue pour offrir à ses étudiants un milieu d’apprentissage riche et stimulant dans un espace de liberté intellectuelle où l’acquisition de méthodes de travail novatrices, le développement d’un esprit critique et d’une discipline de travail permettent aux étudiants de devenir des citoyens responsables au fait des enjeux qui les attendent.

Relations avec les médias