Le REM s’arrêtera à l’UdeM

Crédit : CDPQ Infra

En 5 secondes

Les travaux de construction de la future station Édouard-Montpetit du REM débuteront au cours de l'été 2018.

Bonne nouvelle pour la communauté de l’Université de Montréal: une station du nouveau Réseau express métropolitain (REM) verra le jour sur le campus de la montagne. La future station Édouard-Montpetit du REM sera reliée à la station de métro du même nom, facilitant ainsi la mobilité des membres de la communauté en provenance des quatre coins de la grande région métropolitaine. L’Université se réjouit de la bonification de l’offre de transport en commun ainsi que de ses retombées positives pour ses étudiants, professeurs, employés, chercheurs et visiteurs.

Avec ses 75 mètres de profondeur, la station Édouard-Montpetit sera la plus complexe du REM. Les travaux entourant sa construction seront parmi les premiers à débuter, soit dès cet été, et ils devraient se poursuivre jusqu’en février 2021. Le calendrier précis des travaux sera communiqué à l’ensemble de la communauté dès qu’il sera confirmé par CDPQ Infra.

Le chantier de construction sera situé devant le pavillon Marie-Victorin, sur l’avenue Vincent-D’Indy, entre la ruelle Perham et le boulevard du Mont-Royal. L’édicule de métro actuel fera place à une nouvelle installation permettant aux usagers d’accéder à la station du REM par un système d’ascenseurs rapides.

Un chantier d’envergure

Même si l’essentiel des travaux sera effectué sous le sol, la phase initiale nécessitera d’importants travaux de forage, de dynamitage et d’excavation. La Direction des immeubles travaille de près avec le pilote du projet, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ Infra), pour prendre toutes les mesures de mitigation nécessaires afin d’atténuer les répercussions du chantier sur les activités de l’Université et la qualité de l’environnement d’études, de recherche et de travail.

Les occupants du pavillon Marie-Victorin et, dans une moindre mesure, ceux de la Faculté de musique, du CEPSUM et du Centre de santé et de consultation psychologique seront davantage touchés par les nuisances du chantier. Les principaux désagréments à prévoir sont la poussière causée par les travaux d’excavation et par la circulation des camions, le bruit engendré par les travaux et les déplacements des camions, ainsi que le bruit et la vibration provoqués par le dynamitage supervisé.

Le Bureau du registraire travaille avec la Direction des immeubles et les directions des deux principales facultés concernées (arts et sciences et sciences de l’éducation) pour revoir l’allocation des salles de classe au trimestre d’automne de manière à réduire au strict minimum les désagréments sur la tenue des cours.

La station Édouard-Montpetit du REM sera la deuxième station de transport en commun d’Amérique du Nord pour ce qui est de la profondeur.

Principales entraves à envisager

Le chantier ne devrait pas engendrer de fermetures complètes de rues autour du pavillon Marie-Victorin. À l’exception du stationnement P23, situé devant l’entrée principale du pavillon, les stationnements P24, P25, P26 et P27 demeureront accessibles en tout temps.

Sont cependant à prévoir:

  • La fermeture de l’entrée principale du pavillon Marie-Victorin sur l’avenue Vincent-D’Indy durant toute la durée des travaux. L’accès au bâtiment se fera par la porte sur le boulevard du Mont-Royal. Une rampe d’accès sera aménagée pour les personnes à mobilité réduite.
  • Des entraves à la circulation piétonnière aux abords du pavillon Marie-Victorin, notamment sur l’avenue Vincent-D’Indy, le boulevard Édouard-Montpetit et le boulevard du Mont-Royal.
  • Des fermetures de rues partielles autour du pavillon Marie-Victorin.
  • Une diminution de la fluidité de la circulation en raison de la présence de camions.

L’UdeM remercie les occupants du pavillon Marie-Victorin ainsi que l’ensemble des membres de sa communauté pour leur compréhension tout au long de l’évolution de ce projet de taille.

D’autres communications suivront à mesure que nous en apprendrons davantage sur le calendrier des travaux.

Pour en savoir plus sur le projet du REM, consultez le site Web de CDPQ Infra.