Des initiations devenues activités d’accueil

Les organisateurs des activités d’accueil ont tous suivi une formation pour qu’elles se déroulent en toute sécurité, dans le respect de chacun et de façon inclusive.

Les organisateurs des activités d’accueil ont tous suivi une formation pour qu’elles se déroulent en toute sécurité, dans le respect de chacun et de façon inclusive.

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

L’UdeM et les associations étudiantes se sont mobilisées afin de rendre les activités d’accueil de la rentrée plus respectueuses et inclusives.

L’UdeM et la Fédération des associations étudiantes du campus de l’UdeM (FAÉCUM) ont souligné, à travers un concours inédit, les efforts des associations étudiantes ayant organisé des activités d’accueil respectueuses, sécuritaires et inclusives à la dernière rentrée d’automne. Ces activités ont été évaluées en fonction de leur caractère original et rassembleur, et de l’effort déployé quant à la promotion des aspects sportif, culturel, associatif ou encourageant la sensibilisation au consentement et aux violences à caractère sexuel.

«On ne parle plus d’initiations, mais bien d’activités d’accueil. Ce changement de nom en soi reflète un changement de paradigme. On est passé d’une culture de “rite de passage” à une culture d’accueil», a indiqué le secrétaire général de la FAÉCUM, Simon Forest. Pour la promouvoir, des formations sur la tenue d’activités d’accueil ont été organisées et des «sentinelles» mises sur pied. La FAÉCUM a également rencontré des cohortes entières d’étudiants. «Nous sommes là pour expliquer que les choses doivent changer et que, justement, on ne peut pas faire comme avant», a expliqué M. Forest.