Des personnalités de l’UdeM ont reçu l’Ordre de Montréal

La médaille de l’Ordre de Montréal fait partie des symboles officiels de la Ville.

La médaille de l’Ordre de Montréal fait partie des symboles officiels de la Ville.

Crédit : Ville de Montréal

En 5 secondes

Michel Chrétien, Louise Roy, Jacques Girard, Morton S. Minc et Nathalie Bondil, personnalités de l’UdeM, reçoivent la plus haute distinction honorifique de la Ville de Montréal.

Des personnalités de l’UdeM ont reçu l’Ordre de Montréal à l’occasion d’une cérémonie qui s’est tenue à l’hôtel de ville le 17 mai, jour de la fondation de Montréal, en présence de la mairesse, Valérie Plante.

Alors que le titre de commandeur, le plus élevé de l’Ordre, a été conféré à la chancelière de l’UdeM, Louise Roy, et au professeur de la Faculté de médecine Michel Chrétien, les diplômés Jacques Girard et Morton S. Minc ont été nommés officiers tandis que Nathalie Bondil, docteure honoris causa de l’Université, a été faite chevalière.

«En ce jour anniversaire de la fondation de notre ville, je suis fière de remettre l’Ordre de Montréal à des personnes qui, par leur talent, leur engagement et leur action, ont marqué la collectivité», a déclaré Valérie Plante.

Insigne de commandeur

Louise Roy, chancelière de l'Université de Montréal

Crédit : Yves Lacombe

Louise Roy est membre du Conseil de l’Université de Montréal depuis 1999 et elle a été nommée chancelière et présidente du Conseil en 2008. Depuis 2012, elle préside le conseil d'administration du Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations. Elle siège également aux conseils d’administration d’Intact Corporation financière, de la Corporation Financière Power, de Montréal International, de l’Institut des administrateurs de sociétés et de l’Ordre national du Québec.

Au cours de sa carrière, Louise Roy a occupé plusieurs postes de direction, dont ceux de première vice-présidente de l’Association du transport aérien international, de présidente et chef de la direction de Télémédia Communications, de vice-présidente directrice d’Air France et de présidente-directrice générale de la Société de transport de la Communauté urbaine de Montréal, devenant ainsi la première femme à assumer cette fonction dans l’organisation. De 2006 à 2012, Mme Roy a présidé le Conseil des arts de Montréal.

Son apport dans les domaines de la gestion et de la gouvernance a été reconnu par de nombreuses distinctions, dont les insignes d’officière de l’Ordre national du Québec en 2009 et de l’Ordre du Canada en 2012.

Mme Roy quittera la présidence du Conseil de l’UdeM le 1er juin.

Le Dr Michel Chrétien

Le DMichel Chrétien, professeur à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal (1975-2001), dont il est diplômé (1960), a été directeur scientifique de l'Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) pendant 10 ans. Il est actuellement professeur émérite et directeur du Laboratoire en endoprotéolyse fonctionnelle de l’IRCM.

Pionnier de la théorie des prohormones, Michel Chrétien a consacré sa carrière aux sciences biomédicales. Il a jeté les bases d'un chapitre moderne de la biologie et apporté une lumière nouvelle sur les causes de plusieurs maladies, ce qui a permis de mettre au point des thérapies révolutionnaires.

Cet endocrinologue au parcours exceptionnel est l’auteur de plus de 600 publications. Il est d’ailleurs le septième Canadien dont les recherches ont été les plus citées dans la littérature scientifique mondiale de 1981 à 1990. Il a prononcé des conférences aux quatre coins du monde, de l'Amérique du Nord à l'Asie en passant par l'Europe.

La qualité et la portée des travaux de Michel Chrétien lui ont valu de nombreuses distinctions. Il est membre de la Société royale du Canada, officier de l’Ordre du Canada, officier de l’Ordre national du Québec et lauréat entre autres du prix Wilder-Penfield, l’un des Prix du Québec. Au cours de la dernière année, il a fait son entrée dans Le Petit Larousse illustré 2018 et a été l'une des personnalités de la semaine du quotidien La Presse.

Insigne d'officier

Jacques Girard

Tout au long de sa carrière, Jacques Girard s’est investi sans relâche dans le développement de l’éducation, de l’économie et de la culture à Montréal et au Québec. Ce gestionnaire-bâtisseur, dont le parcours est marqué par l’excellence et l’ouverture, a mené vers le succès plusieurs organismes publics et privés.

Président du conseil d’administration de l’Association des diplômés de l’UdeM, ce diplômé en droit (1963) a été notamment secrétaire général de l’Université de Montréal (1969-1974), sous-ministre en titre de l’Éducation (1978-1983) et président du conseil d’administration du Centre financier international de Montréal (1997-2015). M. Girard fait actuellement partie du conseil d’administration de Finance Montréal.

Officier de l’Ordre national du Québec en 2017, Jacques Girard a récemment été décoré de la Légion d’honneur de la République française.

Le juge Morton S. Minc

Diplômé en droit de l’Université de Montréal en 1973, le juge Morton S. Minc a commencé sa carrière comme avocat au cabinet McCarthy Tétrault avant d’ouvrir son propre cabinet en 1981, Minc et associés, qu’il a dirigé pendant 12 ans.

En 1993, après 20 ans de pratique en cabinet privé, il entre à la cour municipale de Montréal. Il se joint à plusieurs associations et comités et préside celui consacré aux problem solving courts, des tribunaux spécialisés dans la résolution des problèmes de délinquance liés à la maladie mentale, qui privilégient une approche novatrice et sociale. Il est nommé juge président de la cour municipale de la Ville de Montréal en 2009.

Pour son apport exceptionnel à l’application d’une justice favorisant la réhabilitation sociale, le soutien des victimes et le respect de la dignité humaine, M. Minc s’est vu décerner le Prix de la justice du Québec en 2014, la plus haute distinction remise dans le monde juridique, par la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée.

Insigne de chevalier

Nathalie Bondil

Crédit : André Tremblay

L’historienne de l’art Nathalie Bondil cumule depuis 2007 les fonctions de directrice générale et de conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal. Elle a donné à cet établissement une impulsion sans précédent, le propulsant parmi les musées d’art les plus fréquentés sur la planète.

Sous sa direction, la fréquentation du Musée a doublé pour dépasser le million de visiteurs et deux nouveaux pavillons ont été inaugurés en 2011 et en 2016.

Dès son arrivée à Montréal, Nathalie Bondil a eu tôt fait de tisser des liens étroits avec la Faculté des arts et des sciences de l’UdeM.

Mme Bondil a reçu un doctorat honoris causa de l’Université de Montréal à la Collation des doctorats de 3e cycle en 2015.