Le Centre d'exposition présente «L'idée du territoire: une exploration des collections»

En 5 secondes

Le Centre d'exposition de l'Université de Montréal présente jusqu'au 10 août 2018 l'exposition «L'idée du territoire: une exploration des collections».

L'idée du territoire: une exploration des collections est un projet conçu par Geneviève Chevalier. Il montre les œuvres de Edmund Alleyn, Kittie Bruneau, Maude Connolly, Stanley Cosgrove, Andrée S. de Groot, Yves Gaucher, Rita Letendre, Monique Mongeau, Kananginak Pootoogook, René Richard et Françoise Sullivan; l'herbier et les archives du frère Marie-Victorin; des objets et outils des Inuits Netsilik destinés à la chasse au phoque sur la banquise; un épisode de la série documentaire The Netsi!ik Eskimo, sous la direction anthropologique d'Asen Balikci.

L'idée du territoire. Ou encore la représentation mentale d'un territoire caractérisé en bonne partie par le froid. Et donc peut-être aussi l'idée du Nord – celle qui était jusqu'à tout récemment nimbée d'une aura de permanence, voire d'éternité, laquelle semble s'être depuis lors brutalement évaporée. Aujourd'hui, le Nord est le théâtre de changements très rapides sur le plan du climat comme sur le plan humain, et l'inauguration en 2017 d’une nouvelle route qui mène jusqu’à l’Arctique cristallise en quelque sorte ce mouvement de translation qui s'opère vers le Nord. Le Nord qui définit d'ailleurs en grande partie la biodiversité canadienne et québécoise: il se trouve au cœur même du processus de sélection des espèces d'oiseaux, de mammifères et de végétaux qui composent nos paysages. Il habite l'imaginaire des premiers peuples et particulièrement celui des Inuits, dont le mode de vie et la culture ont été profondément bouleversés par la colonisation européenne. L'image du territoire a également animé les recherches d'artistes et de scientifiques qui ont tenté de mieux comprendre ces étendues sur lesquelles nous nous tenons. Située au carrefour des arts visuels, de l'anthropologie et de la botanique, cette exposition s'intéresse aux rapports complexes entretenus avec le territoire et puise à même des visions singulières de ce que représentent la nature, la culture, la connaissance, l'esthétique, l'expérience et les traditions.

Le 20anniversaire du Centre d'exposition de l’Université de Montréal aura été pour la commissaire Geneviève Chevalier une occasion d’explorer quelques-unes des nombreuses et riches collections que possède l'Université, à la lumière de certains enjeux et notions communiqués par les œuvres elles-mêmes. À travers la peinture, l'estampe et le dessin, ces œuvres évoquent souvent des lieux bien réels, tout autant que des espaces mentaux.

Commissaire

Geneviève Chevalier est artiste en arts visuels et commissaire indépendante. Elle est titulaire depuis 2015 d'un doctorat en études et pratiques des arts de l'UQAM sur le commissariat d'exposition en art contemporain. Dans le contexte d'un stage postdoctoral en muséologie et patrimoine au sein du groupe de recherche CIECO (Collections et impératif évènementiel), elle codirige un numéro thématique à paraître de la revue Muséologies: les cahiers d'études supérieures. Tourné vers des enjeux d'ordre écologique, géographique et institutionnel, le travail de Mme Chevalier alterne entre l'installation reposant sur l'image et l'exposition. Elle a été artiste en résidence au Centre for Contemporary Arts de Glasgow en 2017 et au centre en art actuel Sporobole en 2018. Elle est chargée de cours à l'Université de Sherbrooke et spécialiste de la Politique d'intégration des arts à l'architecture pour le ministère de la Culture et des Communications.

S'y rendre

L'idée du territoire: une exploration des collections
Jusqu'au 10 août 2018

Centre d’exposition de l’Université de Montréal
Pavillon de la Faculté de l’aménagement, salle 0056
2940, chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 17 h et le jeudi jusqu’à 20 h 
Information: 514 343-6111, poste 4694