Les établissements universitaires du grand Montréal réunis pour la campagne 10 ensemble

Michel Patry (HEC Montréal), Pierre Dumouchel (École de technologie supérieure), Nathalie Maillé (UQAM), François Croteau (membre du comité exécutif de la Ville de Montréal), Michel Leblanc (Chambre de commerce du Montréal métropolitain), Alan Shepard (Université Concordia), Valérie Plante (mairesse de Montréal), Jean-Philippe Wauthier (animateur et porte-parole), le recteur Guy Breton, Suzanne Fortier (Université McGill), Philippe A. Tanguy (Polytechnique Montréal), Pierre Cossette (Université de Sherbrooke) et Manon Malenfant (École nationale d’administration publique).

Michel Patry (HEC Montréal), Pierre Dumouchel (École de technologie supérieure), Nathalie Maillé (UQAM), François Croteau (membre du comité exécutif de la Ville de Montréal), Michel Leblanc (Chambre de commerce du Montréal métropolitain), Alan Shepard (Université Concordia), Valérie Plante (mairesse de Montréal), Jean-Philippe Wauthier (animateur et porte-parole), le recteur Guy Breton, Suzanne Fortier (Université McGill), Philippe A. Tanguy (Polytechnique Montréal), Pierre Cossette (Université de Sherbrooke) et Manon Malenfant (École nationale d’administration publique).

Crédit : Casacom

En 5 secondes

La campagne 10 ensemble ainsi qu’une œuvre nomade ont été lancées dans le but de promouvoir le dynamisme que procure la présence d’établissements universitaires dans la métropole.

Une campagne intitulée 10 ensemble a été lancée aujourd’hui en présence du recteur Guy Breton, de ses collègues des autres établissements universitaires montréalais et de la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Cette campagne rassemble les 10 établissements universitaires du grand Montréal et rappelle les multiples avantages associés à la forte présence des universités dans la métropole et ses environs.

«Montréal est une des meilleures villes universitaires du monde et nous avons de bonnes raisons d’en être fiers! Nos établissements forment la relève et contribuent au dynamisme social, scientifique, économique, culturel et sportif de Montréal. C’est un atout incomparable pour les étudiants, bien entendu, qui bénéficient de formations de pointe dans tous les domaines, mais également pour les Montréalais, qui peuvent profiter d’une foule d’avantages liés à la présence des universités, et pour Montréal elle-même, qui peut compter sur cette formidable carte de visite à l’étranger», a déclaré le recteur.

«Les établissements universitaires font tellement partie du paysage montréalais qu’on peut avoir tendance à les tenir pour acquis. Or, nos vies ne seraient pas les mêmes sans leur apport. On n’a pas idée du nombre de services, d’activités ou d’innovations qui découlent de la communauté universitaire», a ajouté Jean-Philippe Wauthier, porte-parole de la campagne, lui-même diplômé de deux universités de la métropole.

L’œuvre mobile a aussi été dévoilée. Intitulée La classe nomade, elle est composée de 100 bureaux peints en rose qui proviennent des établissements universitaires de la métropole et qui présentent plusieurs faits inusités sur les établissements d’enseignement supérieur montréalais. L’œuvre se déplacera dans les endroits achalandés de la ville jusqu’au 22 juin. On peut suivre le passage de La classe nomade en consultant le site de la campagne.