Congrès international sur le travail social et les sexualités: un succès retentissant

Près de 300 personnes ont assisté au congrès.

Près de 300 personnes ont assisté au congrès.

Crédit : Benjamin Dubois

En 5 secondes

Près de 300 personnes, provenant de 19 pays, se sont réunies les 9 et 10 août à l’Université de Montréal à l’occasion de la première édition de cet événement en Amérique du Nord.

La Faculté des arts et des sciences a accueilli, au début du mois, le Congrès international sur le travail social et les sexualités qui visait à comprendre certains enjeux contemporains en lien avec les minorités sexuelles et de genre en liant la recherche, la formation et la pratique professionnelle.

Organisé en collaboration avec Praxis, le Centre de développement professionnel de la Faculté, la tenue de cet événement est le fruit d’un travail acharné de professeurs, chercheurs et étudiants de l’École de travail social. Ce rassemblement s’inscrit d’ailleurs en continuité avec les missions historiques de cette École que sont la justice sociale et le bien-être des populations concernées.

«Ce congrès, qui a réuni des chercheurs de calibre mondial, des étudiants et des intervenants, a permis aux participants de découvrir les recherches les plus récentes sur le sujet, ainsi que d’échanger et d’apprendre sur les pratiques les plus prometteuses. Nous nous réjouissons de participer à la prochaine édition, qui aura lieu en Colombie en 2020» déclare Annie Pullen Sansfaçon, professeure titulaire à l’École de travail social.