De nouveaux honneurs pour Nabil G. Seidah

Nabil G. Seidah

Nabil G. Seidah

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

M. Seidah a récemment obtenu plusieurs distinctions reconnaissant son importante contribution à la recherche.

Nabil G. Seidah, professeur au Département de médecine de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en protéolyse des précurseurs, a été élu personnalité de la semaine La Presse pour l’excellence de ses travaux ayant mené à la découverte d’un nouveau traitement contre l’hypercholestérolémie qui réduit les risques de crise cardiaque.

Quelques semaines plus tôt, le directeur de l’unité de recherche en biochimie neuroendocrinienne de l’Institut de recherches cliniques de Montréal était devenu le premier Canadien à recevoir le prix Louis et Arthur Lucian, de l'Université McGill, depuis sa création en 1978, et il s’est vu décerner le prix Akira Endo (nommé en l’honneur du découvreur des statines).

Rappelons que, en mai dernier, le professeur Seidah a été le premier chercheur québécois et le deuxième au Canada à recevoir le prestigieux Grand Prix scientifique 2018 de la Fondation Lefoulon-Delalande, laquelle est rattachée à l'Institut de France.

Codécouvreur en 1976 de la ß-endorphine, une hormone qui atténue la douleur et favorise le bien-être chez les mammifères, ce spécialiste en biochimie des protéines, en enzymologie ainsi qu’en biologie moléculaire et cellulaire est reconnu comme un chef de file mondial en raison de ses travaux liés au domaine des proprotéines convertases, enzymes qui ont un rôle à jouer dans le découpage des protéines en plus petites molécules actives. Le DSeidah a réussi à démontrer, avec son équipe, l’importance de ces composantes dans des maladies aussi répandues que le cancer, le sida et l’hypercholestérolémie entre autres