Sept professeures et diplômées sont à l’honneur dans l’exposition «Citoyennes inspirantes»

  • Forum
  • Le 16 août 2018

  • Dominique Nancy
Exposition «Citoyennes inspirantes»

Exposition «Citoyennes inspirantes»

Crédit : Ville de Montréal, arrondissement de Ville-Marie

En 5 secondes

Des 21 femmes qui sont mises à l’honneur dans cette exposition photographique, 7 sont professeures ou diplômées de l’Université de Montréal.

«Montréal, c’est Ville-Marie. C’est une femme. Alors, pardieu! Mettez des fleurs à son corsage! Jetez-lui dans les bras toutes les Roses et tous les Lys des champs.» Le frère Marie-Victorin ne croyait pas si bien dire lorsqu’il écrivait ses mots à Camillien Houde à l’occasion du tricentenaire de la ville. Soixante-seize ans plus tard, l’arrondissement de Ville-Marie consacre une exposition photographique intitulée Citoyennes inspirantes à 21 femmes qui ont contribué à l’essor et au rayonnement de Montréal. Avec sept Montréalaises exceptionnelles, créatives, engagées, précurseures ou savantes, liées à l’Université de Montréal, l’établissement y est bien représenté. L’UdeM partage ici son enthousiasme et sa fierté de voir ses professeures – Louise Nadeau, Yvette Bonny et Annie P. Sansfaçon, respectivement du Département de psychologie, de la Faculté de médecine et de l’École de travail social – et ses diplômées – Louise Arbour (droit); Michèle Thibodeau-DeGuire (Polytechnique); Lise Bissonnette (éducation et littératures de langue française); ainsi que Binh An Vu Van (physique et Informatique) – œuvrer au développement de la métropole sur les plans social, scientifique et culturel.

«Toutes ces femmes ont un point en commun, ce sont des Montréalaises d’exception», a déclaré la mairesse de Montréal et de l’arrondissement de Ville-Marie, Valérie Plante, à l’occasion du récent lancement de l’exposition. Par leur force et leur engagement, ces femmes d’origines variées améliorent la vie des gens de divers quartiers de Montréal.

L’exposition en plein air pourra être vue jusqu’en novembre 2019 à la nouvelle place des Montréalaises, aux abords de la station de métro Champ-de-Mars. Elle rend hommage à des femmes remarquables qui travaillent dans différents domaines par le biais de portraits et de photos. Un balado réalisé par l'organisme Portrait sonore verra également le jour à la fin du mois de septembre. Toutes et tous seront invités à le télécharger afin de s'immerger dans l'univers de chacune des femmes présentées. Des extraits d'entrevues et de la musique originale constitueront l'environnement sonore associé à l'exposition.

L'idée de cette exposition est de mettre en lumière des femmes dont le nom et le visage sont souvent méconnus du grand public, mais dont les réalisations contribuent de façon particulière à l’épanouissement de la métropole et de ses citoyens.

Voici les sept citoyennes inspirantes de l’Université de Montréal.

Professeures

Louise Nadeau
Les travaux de cette chercheuse portent essentiellement sur la dépendance à l’alcool et aux jeux de hasard, sur la conduite automobile avec facultés affaiblies et sur la prévention des récidives. Elle est présidente du conseil d’administration d’Éduc’alcool.

Yvette Bonny
Cette pédiatre-hématologue émérite a dirigé l’unité de transplantation médullaire pédiatrique de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont de 1980 à 1998. La Dre Bonny a été la première au Québec à réaliser une greffe de la moelle osseuse.

Annie P. Sansfaçon
Cette chercheuse s’intéresse aux approches antioppressives et à l’éthique, développant une expertise unique axée sur les expériences de résistance aux formes d’oppression dont sont souvent victimes les enfants et les jeunes trans ainsi que leur famille.

Diplômées

Louise Arbour (droit)
Juge à la Cour suprême du pays de 1999 à 2005, Mme Arbour a occupé le poste de haute-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme de 2004 à 2008 avant de devenir représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies pour les migrations internationales.

Michèle Thibodeau-DeGuire (Polytechnique)
Première femme diplômée en génie civil de Polytechnique Montréal en 1963, elle a occupé plusieurs postes clés, notamment à titre de déléguée du Québec à l’étranger. Elle a aussi été présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal de 1991 à 2012, où elle a alors bâti des ponts entre les plus fortunés et les moins nantis.

Lise Bissonnette (éducation et littératures de langue française)
Écrivaine, journaliste et éditrice, elle a dirigé le journal Le Devoir de 1990 à 1998. Elle a été à la tête de l’ambitieux projet de la création de la Grande Bibliothèque du Québec.

Binh An Vu Van (physique et informatique)
Journaliste scientifique reconnue, elle s’intéresse principalement à l’incidence des sciences sur la société et, plus largement, sur l’humanité. Elle a été nommée en janvier 2017 membre de la Commission de l’éthique en science et en technologie par le gouvernement du Québec.

Pour en savoir davantage sur ces femmes ainsi que sur les 14 autres citoyennes inspirantes à l’honneur dans l’exposition, consultez le document sur le site Web de l’arrondissement de Ville-Marie.