Javier Marcelo Di Noia, gestionnaire d’une formation novatrice et unique au Québec

  • Forum
  • Le 6 septembre 2018

  • Dominique Nancy
Jessica Bonneau, coordonnatrice de programme à l'Institut de recherches cliniques de Montréal, et Javier Marcelo Di Noia, responsable du projet.

Jessica Bonneau, coordonnatrice de programme à l'Institut de recherches cliniques de Montréal, et Javier Marcelo Di Noia, responsable du projet.

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Javier Marcelo Di Noia s'est illustré pour une innovation pédagogique et reçoit un prix d'excellence.

«Frederick Banting, qui a découvert l’insuline au début des années 20, était chirurgien et c’est sa compréhension des maladies qui alimentait ses recherches sur le traitement du diabète. Cependant, il n’aurait sans doute jamais fait cette découverte incroyable sans son association avec Charles Best, un étudiant en médecine formé en biochimie et physiologie. Depuis cette époque, l’alliance entre les connaissances scientifiques et médicales, si importante pour de nombreuses avancées, est devenue plus improbable. D’où la nécessité d’une formation des futurs chercheurs à cette réalité», explique le lauréat 2018 de l’un des trois prix d’excellence pour l’innovation, Javier Marcelo Di Noia, professeur au Département de médecine et vice-président associé aux affaires étudiantes à l’Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM).

Le gestionnaire principal de l’option Médecine cellulaire et moléculaire (MCM) à la maîtrise en biologie moléculaire de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal esquisse une description de ce programme d’études supérieures unique et novateur créé afin de répondre à ce besoin crucial. «Les prochaines percées scientifiques seront l’initiative de jeunes chercheurs possédant de solides connaissances en recherche fondamentale et une compréhension approfondie des mécanismes moléculaires en jeu dans les maladies et leurs traitements», signale-t-il.

L’option MCM a été élaborée en collaboration avec l’IRCM, doté d’un environnement multidisciplinaire et technologique idéal pour ce type de formation. Ce programme d’études est axé sur la recherche «translationnelle», c’est-à-dire qui a pour objectif d’arrimer la recherche fondamentale en laboratoire aux besoins de la pratique en clinique.

Depuis sa création en 2013, l’option MCM a permis de recruter 33 étudiants. À la différence d’une maîtrise traditionnelle, cette formation d’un an comprend des cours spécialisés et des stages en laboratoire. Le cursus débute par une session de cours, suivie de deux sessions de stage dans des laboratoires de l’IRCM. Les étudiants se concentrent d’abord sur leurs cours de maîtrise, puis ils acquièrent les bases en recherche fondamentale et translationnelle tant par la pratique que par la théorie. Dans le cadre de leurs cours, ils sont amenés à utiliser les plateformes technologiques de l’Institut et à interagir avec les professionnels et les chercheurs de l’IRCM. Le but principal est de «former de jeunes chercheurs polyvalents qui auront une vision globale de la recherche translationnelle en offrant des cours spécialisés à la fine pointe des technologies utilisées en recherche biomédicale ainsi qu’une initiation au milieu clinique, peut-on lire dans le document de présentation. Ces jeunes scientifiques maîtriseront les nouvelles technologies de la recherche fondamentale tout en ayant une compréhension des enjeux actuels de la pratique médicale».

D’après un sondage effectué auprès d’anciens étudiants de l’option MCM, les étudiants sont motivés et bien outillés à l’arrivée au troisième cycle. Une évaluation externe a également confirmé que l’option MCM était «unique au Québec et hautement pertinente pour former les chercheurs de demain».

L’équipe du professeur Javier Marcelo Di Noia est composée de Jessica Bonneau, coordonnatrice; David Hipfner, président du comité de sélection; Nicole Francis et Woong-Kyung Suh, coresponsables du cours 6073, et André Veillette, responsable du cours Pratique en médecine translationnelle (BIM 6074), deux cours créés spécifiquement pour l’option MCM et réservés aux étudiants du programme; Virginie Leduc, conseillère attachée aux affaires académiques à l’IRCM; et Jean-François Côté, représentant de la direction de l’IRCM. 

Javier Marcelo Di Noia parle du prix d'excellence en enseignement
En lecture:

Javier Marcelo Di Noia parle du prix d'excellence en enseignement