De nouveaux îlots pour la gestion des déchets

Crédit : Local Local

En 5 secondes

La Grande Cuisine de Valère inaugure ses nouveaux îlots pour la gestion et le tri des déchets, conçus en collaboration avec l’École de design de l’Université de Montréal.

Les chariots porte plateaux remplis de vaisselle sale à la Grande Cuisine de Valère sont désormais chose du passé. Grâce à une collaboration entre Local Local (les services alimentaires de l’Université de Montréal), l’Unité du développement durable (UDD) et des étudiants de l’École du design, les usagers de la cafétéria trient dorénavant eux-mêmes leurs déchets avant de placer leurs assiettes, verres, couverts et plateaux dans des supports différents.

Un projet de longue haleine

En 2015, Lyne McKay, alors directrice des Services alimentaires, contacte l’UDD pour trouver une solution à la gestion des déchets à la cafétéria. «Les bacs étaient désuets, rappelle Luc Surprenant, conseiller en développement durable. On avait aussi un autre problème: la plupart des gens avaient l’habitude de laisser leurs déchets sur leurs plateaux. Ça mettait une grande pression sur le personnel.»

L’UDD consulte l’École de design et toutes deux constatent qu’aucun îlot sur le marché ne correspond à leurs besoins. Elles décident donc d’en faire un projet multidisciplinaire en lançant un concours dans le cadre du cours Écoconception. «On voulait faire participer la communauté universitaire», explique M. Surprenant. 

Robustes et pratiques

Le concours, doté d’une bourse et soutenu par le Fonds d’amélioration de la vie étudiante, est remporté par l’équipe formée de Philippe Bergeron, étudiant en design industriel, et Leyla Tankulu, étudiante en design d’intérieur. «Les îlots de cinq bacs de Philippe et Leyla se démarquaient par leur robustesse et leur côté pratique pour les employés, qui les vident quotidiennement», indique Luc Surpenant. De plus, les îlots en acier sont modulables. C’est Maxime Saint-Denis, étudiante en graphisme, qui s’est occupée de leur habillage.

Pour s’assurer que les bacs étaient réalisables, Philippe Bergeron et Leyla Tankulu ont peaufiné le projet dans un atelier de trois crédits au terme duquel ils ont effectué un stage à l’UDD pour superviser la fabrication complète des îlots. Ils ont ainsi dû trouver le fabricant, respecter un budget… «On a appris beaucoup», dit Philippe Bergeron.

Sensibiliser l'usager

Malgré les retards dans les rénovations de la Grande Cuisine de Valère, Pascal Prouteau, directeur de la division Résidences, hôtellerie et restauration, a décidé d'aller de l’avant et d’installer les îlots. Les bacs qui permettent aux usagers de faire le tri entre les articles à recycler, à mettre à la poubelle et à composter sont accompagnés de chariots où déposer la vaisselle triée.

Les îlots, avec leur structure aérée, laissent voir les bacs dans lesquels les détritus sont jetés.  «On trouvait ça intéressant de ne pas cacher les bacs, mentionne Philippe Bergeron. On espère sensibiliser les gens à la trajectoire des déchets, qui ne disparaissent pas comme ça.»