Deux étudiants de l’UdeM obtiennent un prix Relève en recherche de l’Acfas

Pierre-Yves Cardon, gagnant du Concours de vulgarisation de la recherche de l'Acfas.

Pierre-Yves Cardon, gagnant du Concours de vulgarisation de la recherche de l'Acfas.

Crédit : François Lafrance

En 5 secondes

Deux étudiants en sciences biologiques de l’Université de Montréal sont les lauréats d’un prix de la relève en recherche de l’Acfas 2018.

Les étudiants de l’Université de Montréal Pierre-Yves Cardon et Kevin Tougeron ont remporté chacun un prix Relève en recherche de l’Association francophone pour le savoir – Acfas, qui souligne ainsi leurs contributions exceptionnelles à la recherche.

Pierre-Yves Cardon, doctorant en sciences biologiques, a gagné le Concours de vulgarisation de la recherche de l’Acfas.

En janvier 2014, le lauréat intègre le laboratoire du professeur Marc Amyot à l’UdeM et amorce une maîtrise sur le thème de la toxicité, du transfert et de la gestion intracellulaire des terres rares chez les organismes d’eau douce, puis il entreprend son doctorat en janvier 2015. Depuis, ses travaux de recherche se concentrent sur l’yttrium, une des terres rares, et se déroulent en partenariat avec le Centre Eau Terre Environnement de l’Institut national de la recherche scientifique, sous la codirection du professeur Claude Fortin, du CHUM, et le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec.

Kevin Tougeron a remporté le Prix de thèse en cotutelle France-Québec de l'Acfas.

Crédit : François Lafrance

Kevin Tougeron a remporté le Prix de thèse en cotutelle France-Québec de l’Acfas. Il est titulaire d’un doctorat en sciences biologiques de la Faculté des arts et des sciences de l’UdeM et de l’Université de Rennes 1.

Kevin Tougeron s’intéresse aux causes des variations chez les organismes vivants et aux conséquences de ces variations sur les interactions entre les espèces, la structure des communautés et le fonctionnement des écosystèmes, notamment chez les insectes. Plus particulièrement, il étudie l’hibernation, dans un contexte de réchauffement climatique, d’insectes importants pour le milieu agricole comme les pucerons et leurs ennemis naturels. Présentement en stage postdoctoral aux États-Unis, M. Tougeron se penche sur les effets de la perturbation de sommeil chez les insectes, avec un intérêt marqué pour les abeilles.

Ces prix leur ont été remis aux Journées de la relève en recherche de l’Acfas, qui se sont cette année déroulées à Sherbrooke les 18 et 19 octobre.