Exploration de l’infini

Crédit : Getty

En 5 secondes

La première exoplanète a été découverte en 1995 et, depuis, des milliers d’autres ont été mises au jour. Les chercheurs de l’UdeM en ont repéré de nombreuses, en voici quelques-unes.

Qu’est-ce qu’une planète?

L’Union astronomique internationale définit actuellement une planète comme un objet sphérique en orbite autour d’une étoile et ayant une masse qui ne dépasse pas 13 fois celle de Jupiter. Au-delà de ce point, on parle plutôt de naine brune, alors que les corps célestes dont la masse dépasse environ 70 fois celle de Jupiter sont considérés comme des étoiles. La définition ne prévoit rien pour les objets qui ont la masse d’une planète, mais qui ne sont pas en orbite autour d’une étoile. Dans la culture populaire, on les appelle parfois «planètes errantes», mais la communauté scientifique parle plutôt d’objets libres de masse planétaire et de sous-naines brunes. Plusieurs chercheurs de l’Université de Montréal sont des experts dans la détection et l’étude de ces objets intrigants, qui peuvent entre autres nous en apprendre plus sur les «vraies» exoplanètes. 

  Les planètes HR 8799 b, c, d   

  • Étoile: HR 8799 
  • Distance par rapport à la Terre: 129 années-lumière 
  • Constellation: Pégase 
  • Taille: environ 1,2 fois la taille de Jupiter 
  • Masse: 5-11 fois la masse de Jupiter (b), 8-11 fois la masse de Jupiter (c, d) 
  • Date de découverte: 2008 

Chercheurs de l’UdeM concernés: Christian Marois*, David Lafrenière et René Doyon 

  Wolf 503 b  

  • Étoile: Wolf 503 
  • Distance par rapport à la Terre: 145 années-lumière 
  • Constellation: Vierge 
  • Taille: 2 fois la taille de la Terre 
  • Masse: inconnue, estimée entre 5 et 15 fois celle de la Terre 
  • Date de découverte: 2018 

Chercheurs de l’UdeM concernés: Merrin Peterson et Björn Benneke

  GU Piscium b  

  • Étoile: GU Piscium 
  • Distance par rapport à la Terre: environ 150 années-lumière 
  • Constellation: Poissons 
  • Taille: environ 1,3 fois la taille de Jupiter  
  • Masse: de 9 à 13 fois la masse de Jupiter  
  • Date de découverte: 2014 

Chercheurs de l’UdeM concernés: Marie-Eve Naud, Étienne Artigau, Lison Malo, Loïc Albert, René Doyon, David Lafrenière, Jonathan Gagné et Anne Boucher 

  K2-18 c  

  • Étoile: K2-18 
  • Distance par rapport à la Terre: environ 125 années-lumière 
  • Constellation: Lion
  • Taille: inconnue 
  • Masse: 7,5 fois la masse de la Terre
  • Date de découverte: 2017 

Chercheurs de l’UdeM concernés: Ryan Cloutier, René Doyon, Björn Benneke et Jason Rowe*

  51 Eridani b  

  • Étoile: 51 Eridani 
  • Distance par rapport à la Terre: 96 années-lumière 
  • Constellation: Éridan 
  • Taille: environ la taille de Jupiter  
  • Masse: 2 fois la masse de Jupiter  
  • Date de découverte: 2015 

Chercheurs de l’UdeM concernés: Christian Marois*, Julien Rameau, Étienne Artigau, René Doyon et David Lafrenière 

Comment ces planètes sont-elles nommées?

Les noms des exoplanètes sont déterminés par une convention. La planète reçoit le nom de son étoile, suivi d’une lettre minuscule. On attribue la lettre minuscule «b» à la première planète trouvée dans un système, puis «c», «d», «e», et ainsi de suite. 

*N’est plus chercheur à l’Université de Montréal.