Des invités de renom au Ciné-campus pour la Semaine de prévention du cyberharcèlement

En novembre et décembre, le Ciné-campus de l'UdeM propose une programmation de grands films et de documentaires tous les mardis et mercredis au Centre d’essai, la salle de cinéma du campus qui projette en ultra haute définition.

En novembre et décembre, le Ciné-campus de l'UdeM propose une programmation de grands films et de documentaires tous les mardis et mercredis au Centre d’essai, la salle de cinéma du campus qui projette en ultra haute définition.

En 5 secondes

Le Ciné-campus de l'Université de Montréal accueille des invités de renom, dont Pénélope McQuade et Hugo Latulipe, et propose une sélection de films et de documentaires hors du commun cet automne.

En novembre et décembre, le Ciné-campus de l'Université de Montréal propose une sélection de grands films et de documentaires tous les mardis et mercredis au Centre d’essai, la salle de cinéma du campus qui projette en ultra haute définition.

Le 13 novembre, à l’occasion de la Semaine de prévention du cyberharcèlement, le Bureau d'intervention en matière de harcèlement invite tous les cinéphiles à la projection gratuite du documentaire Troller les trolls, une enquête-choc sur ces gens derrière l'écran qui poussent toujours plus loin la liberté d’expression sur les médias sociaux. À la suite de la projection aura lieu une ciné-causerie avec le réalisateur du film, Hugo Latulipe, cinéaste actif dans le milieu du cinéma documentaire depuis 25 ans, Pénélope McQuade, animatrice de radio et de télévision québécoise qui mène l’enquête de ce documentaire, et Nellie Brière, consultante et conférencière spécialisée en stratégie de communications numériques et médias sociaux.

Les 13 et 14 novembre, le Comité féministe de l’Association des étudiants en science politique et en études internationales de l’UdeM présente le documentaire de Laura Bari Primas, qui a obtenu une mention spéciale aux Rencontres internationales du documentaire de Montréal en 2017. Ce film touchant raconte la résilience de deux nièces de la réalisatrice, âgées respectivement de 15 et 17 ans, qui ont subi d'atroces sévices sexuels durant leur enfance. Grâce à leur amitié, au soutien de leurs proches et à l'expression artistique, elles parviennent à surmonter ces évènements troublants. À la suite de la projection du 13 novembre à 19 h 15, il y aura une ciné-causerie à ne pas manquer avec la réalisatrice.

Les 20 et 21 novembre, Opération infiltration (BlacKkKlansman), le plus récent film de Spike Lee (Malcolm X, Do the Right Thing), qui a remporté le Grand Prix du jury au Festival de Cannes, sera à l'affiche au Ciné-campus. Basé sur une incroyable histoire vraie arrivée à Colorado Springs en 1978, ce drame policier raconte le plan audacieux visant à infiltrer la branche locale du Ku Klux Klan conçu par les détectives Ron Stallworth (un Noir) et Flip Zimmerman (un juif) pendant que les revendications politiques des étudiants afro-américains créent des tensions avec les suprématistes blancs de la ville.

Les 27 et 28 novembre, ce sera au tour du documentaire Anthropocène: l’époque humaine, de Jennifer Baichwal, Edward Burtynsky et Nicholas de Pencier, qui a été présenté au Festival du nouveau cinéma le mois dernier, d'être à l'affiche du Ciné-campus. Considéré comme une nouvelle période géologique, l’anthropocène se définit par les répercussions permanentes des activités humaines sur terre, comme la terraformation engendrée par l'exploitation minière, l’urbanisation et l’agriculture, l’extinction et la perte de la biodiversité causées par l’homme, et la présence dans le monde de matériaux comme le plastique et le ciment.

Les 4 et 5 décembre, le Ciné-campus termine sa saison par le film Les frères Sisters. Ce western de Jacques Audiard (Un prophète, Dheepan et De rouille et d’os), qui met en scène les grands acteurs John C. Reilly, Joaquin Phoenix et Jake Gyllenhaal, a gagné le Lion d'argent du meilleur réalisateur à la Mostra de Venise cette année. Tiré du roman éponyme de Patrick deWitt, le film raconte les aventures de deux tueurs à gages, les frères Eli et Charlie Sisters, dans l'Oregon de 1851.

Le Ciné-campus sera de retour dès le 8 janvier 2019. La coordonnatrice, Amélie Michaud, s’inspire d’ailleurs des suggestions des cinéphiles de la communauté universitaire pour établir la programmation. Ceux-ci peuvent la contacter par courriel à Amélie Michaud ou sur la page Facebook du Ciné-campus.