Campus MIL: on garde le cap

Les membres de la communauté universitaire emménageront en 2019 dans un nouvel environnement de travail, de recherche et d’études qui répondra à leurs aspirations.

Les membres de la communauté universitaire emménageront en 2019 dans un nouvel environnement de travail, de recherche et d’études qui répondra à leurs aspirations.

Crédit : Pierre St-Cyr

En 5 secondes

Les travaux se poursuivent au Complexe des sciences et tous les efforts sont déployés pour que les installations soient fonctionnelles à la rentrée 2019.

Le bureau de projet du campus MIL a récemment fait le point sur l’avancement de la construction du Complexe des sciences avec l’ensemble des équipes qui y travaillent et il confirme que le Complexe sera opérationnel pour la rentrée 2019.

«Il y a présentement près de 500 travailleurs sur le chantier qui mettent tout en œuvre pour que le Complexe des sciences soit à la hauteur de nos attentes, a souligné le directeur du bureau de projet, Alain Boilard. Les membres de la communauté universitaire emménageront en 2019 dans un nouvel environnement de travail, de recherche et d’études qui répondra à leurs aspirations.»

Le détail de la logistique et de l’arrivée de l’ensemble du personnel des départements et des services, des professeurs et des chercheurs au Complexe des sciences sera connu en début d’année 2019. Ce plan sur lequel les équipes se penchent actuellement prévoit que les déménagements commenceront l’été prochain.

La séquence du transfert des activités vers le Complexe des sciences est préparée minutieusement par une équipe de spécialistes, en collaboration étroite avec les responsables des départements touchés, de même que la direction de la Faculté des arts et des sciences. Ce plan cherchera à minimiser, de la façon la plus optimale possible, l’incidence du déménagement sur les activités d’enseignement et de recherche.