Le baccalauréat en sociologie offrira l’orientation Féminismes, genres et sexualités

  • Forum
  • Le 12 décembre 2018

  • Mathieu-Robert Sauvé
Le Département de sociologie de l’Université de Montréal proposera l’automne prochain à ses étudiants une orientation Féminismes, genres et sexualités dans son programme de baccalauréat.

Le Département de sociologie de l’Université de Montréal proposera l’automne prochain à ses étudiants une orientation Féminismes, genres et sexualités dans son programme de baccalauréat.

Crédit : Getty

En 5 secondes

Le baccalauréat en sociologie offrira une nouvelle orientation Féminismes, genres et sexualités.

Le Département de sociologie de l’Université de Montréal proposera l’automne prochain à ses étudiants une orientation Féminismes, genres et sexualités dans son programme de baccalauréat. Il s’agira d’une cinquième voie pour le programme de premier cycle, qui comprend déjà les orientations Fondamentale, Études de la population, Relations ethniques, immigration et racisme et Santé et société. La Commission des études a donné son aval à ce projet à sa réunion du 11 décembre.

L’implantation de la dernière orientation ne nécessite pas la création de nouveaux cours. On puisera dans la banque de cours de la mineure en études féministes, des genres et des sexualités et les cours offerts dans plusieurs unités: sociologie, travail social, sciences des religions, histoire, littérature, cinéma, histoire de l’art et philosophie.

La direction du département pense ainsi attirer des étudiantes et des étudiants tout en intégrant davantage celles et ceux qui sont déjà inscrits au programme. On vise une quinzaine d’inscriptions par cohorte.

L’ajout de cette orientation au baccalauréat en sociologie ne devrait pas nuire aux inscriptions à la mineure en études féministes. Au contraire, espère-t-on, il entraînera une hausse des inscriptions dans les cours offerts par ce programme d’études. De plus, il pourrait ouvrir la voie à une future maîtrise Féminismes, genres et sexualités.

Le projet est cohérent avec le plan stratégique du Département de sociologie, font valoir les responsables. De plus, il a été chaleureusement accueilli par les membres de l’assemblée départementale. «Les représentantes et représentants étudiants du baccalauréat en sociologie ont aussi, lors de rencontres et de discussions avec les membres du comité de premier cycle, fait part de leur souhait de mettre en place une cinquième spécialisation au baccalauréat en sociologie», peut-on lire dans le document de présentation.