Une orientation Science des données s’ajoute au baccalauréat en mathématiques et informatique

  • Forum
  • Le 12 décembre 2018

  • Mathieu-Robert Sauvé
Le programme d’études bidisciplinaire, offert conjointement par le Département d’informatique et de recherche opérationnelle et le Département de mathématiques et de statistique de la Faculté des arts et des sciences, proposera deux orientations, soit Mathématiques et informatique et Science des données.

Le programme d’études bidisciplinaire, offert conjointement par le Département d’informatique et de recherche opérationnelle et le Département de mathématiques et de statistique de la Faculté des arts et des sciences, proposera deux orientations, soit Mathématiques et informatique et Science des données.

Crédit : Getty

En 5 secondes

Le baccalauréat en mathématiques et informatique offrira l’automne prochain l’orientation Science des données.

Une orientation Science des données sera ajoutée au baccalauréat en mathématiques et informatique de l’Université de Montréal. Le programme d’études bidisciplinaire, offert conjointement par le Département d’informatique et de recherche opérationnelle et le Département de mathématiques et de statistique de la Faculté des arts et des sciences, proposera donc deux orientations, soit Mathématiques et informatique et Science des données. Un bloc de cours de 43 crédits sera commun. Le lancement est prévu pour l’automne 2019. La Commission des études a approuvé ce projet à l’unanimité à sa réunion du 11 décembre.

La science des données combine l’informatique, la statistique et les mathématiques. Elle a pour but le traitement et l’extraction d’informations pertinentes à partir de grands ensembles de données. «La science des données connaît un développement rapide. De nombreuses entreprises cherchent maintenant à recruter des gens ayant une expertise en science des données. Ainsi, un tel programme vient répondre au besoin du marché et il assure d’excellentes perspectives d’emploi aux diplômés», peut-on lire dans le document de présentation. Ce programme permettra aux finissants d’accéder à plusieurs programmes de deuxième cycle, dont ceux en informatique, mathématiques, statistique et finance mathématique et computationnelle. Une orientation est l’équivalent au premier cycle de l’option aux cycles supérieurs.

L’UdeM accueille un nombre important de professeurs spécialisés dans ce domaine. Plusieurs sont rattachés à des unités telles que l’Institut de valorisation des données, l’Institut québécois d’intelligence artificielle et le Centre de recherches mathématiques. Présent à la réunion, le doyen de la Faculté des arts et des sciences, Frédéric Bouchard, a félicité les artisans de cette nouvelle orientation pour leur célérité. Il a rappelé que plusieurs établissements d’enseignement supérieur se disputent actuellement le marché de la science des données, mais tous n’ont pas les forces scientifiques de l’UdeM dans ce secteur d’activité.

Plusieurs grandes universités canadiennes et américaines ont élaboré des programmes en science des données. Or, il n’en existait pas encore dans les universités québécoises. La nouvelle orientation devrait favoriser une croissance importante des inscriptions.