Théâtre Université de Montréal veut «Fendre les lacs»

Aurélie Spiaggia, étudiante en éducation au secondaire, ne fait qu’un avec la terre dans la pièce «Fendre les lacs».

Aurélie Spiaggia, étudiante en éducation au secondaire, ne fait qu’un avec la terre dans la pièce «Fendre les lacs».

Crédit : Oscar Chappe

En 5 secondes

La tragédie contemporaine «Fendre les lacs», de Steve Gagnon, sera présentée par la troupe Théâtre Université de Montréal les 15 et 16 février prochain.

Chercher un sens à sa vie est l'une des sources d’anxiété collective de notre époque… C’est ce dont parle la tragédie contemporaine québécoise Fendre les lacs, de Steve Gagnon, présentée par la troupe Théâtre Université de Montréal (TUM) les 15 et 16 février prochain.

Fendre les lacs met en scène huit personnages qui vivent autour d’un lac, au milieu d’une forêt. Il y est question du temps qui passe, de l'urgence de vivre et de l’absence des autres. Le texte traite du deuil, des répercussions de la mort, des dilemmes moraux quant au besoin de vivre, de s'émanciper.

Une parole forte et poétique qui donne envie de tout bousculer

Rachel Bédard, Lucie Cordier, Alex De Ruyver, Christopher Fenerdjian, Elizabeth Gravel, Guilien Skorny, Aurélie Spiaggia et Mireille Tremblay-Caron sont les huit étudiants de tous horizons disciplinaires qui composent la distribution. Ils sont très enthousiastes à l’idée de porter les paroles du texte en suivant aussi les recommandations de l’auteur quant aux personnages qu’ils doivent incarner: «Le jeu devra garder ce qu’ils ont de très brut et maladroit, les protéger d’une interprétation qui pourrait les rendre trop propres ou polis.»

Sur scène tout au long de la représentation, Julien Oberson, étudiant à la Faculté de musique, jouera au violon l’œuvre qu’il a composée expressément pour ce projet sous la supervision d’Ana Sokolovic, professeure titulaire responsable du programme de composition instrumentale à l’Université de Montréal.

Pour le metteur en scène, Cédric Patterson, représenter le texte de Steve Gagnon à l'Université de Montréal «est une nécessité pour faire valoir la parole d'ici et la faire connaître à un plus large public. Cette parole forte et poétique est émouvante et permet d’aborder de grandes questions. Elle donne envie de tout bousculer, de se battre contre le marasme social. C'est une flamme qui anime les passions, comme tout ce feu sacré brûlant chez les étudiants».

À propos de l’auteur

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2008, Steve Gagnon s’illustre dans plusieurs sphères du domaine théâtral. Auteur prolifique, il a écrit, pour ne citer que ceux-là, les textes dramaturgiques La montagne rouge (SANG) et En dessous de vos corps, je trouverai ce qui est immense et qui ne s’arrête pas, qu’il a lui-même mis en scène en 2013 au théâtre La Licorne. Il est également coauteur du roman Chaque automne j’ai envie de mourir et auteur de l’essai Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles. Il a interprété le rôle de Michaël dans Ruptures à ICI Radio-Canada Télé. Steve Gagnon est cofondateur de la compagnie Le Théâtre Jésus, Shakespeare et Caroline.

Fendre les lacs a été présentée aux Écuries à Montréal et au théâtre Périscope à Québec.

À propos du metteur en scène

Diplômé en scénarisation cinématographique et en enseignement de l'art dramatique de l'UQAM, Cédric Patterson a ensuite obtenu un DESS en gestion des organismes culturels à HEC Montréal. Sa démarche artistique s'inscrit dans le mandat du théâtre AcharnéE, avec lequel il crée des spectacles depuis les débuts de la compagnie (Pénétrarium, Jaune, Melting Plot, Bounce ma poule!) comme auteur, concepteur, comédien ou metteur en scène. Sa plus récente création collective, Diversion, qui lui a valu le prix Zone HoMa au Fringe 2013, a été jouée au théâtre La Chapelle en octobre 2015.

Fendre les lacs est sa deuxième mise en scène pour le TUM; en 2016 il y avait monté Plus (+) que toi.

Les représentations

Parce que le théâtre universitaire symbolise le dynamisme des étudiants et de la vie sur le campus, les Activités culturelles sont fières de présenter, avec Fendre les lacs, la troisième production de la saison 2018-2019 du TUM, qui permet à plus de 50 étudiants de vivre une expérience de théâtre sous la direction de metteurs en scène professionnels.

Les représentations de Fendre les lacs auront lieu le vendredi 15 février à 20 h et le samedi 16 février à 15 h et à 20 h au Centre d'essai de l'Université de Montréal, pavillon J.-A.-DeSève, 2332, boulevard Édouard-Montpetit (station de métro Édouard-Montpetit ou autobus 51).

La représentation du vendredi sera suivie d'une discussion avec les interprètes.