Le baccalauréat spécialisé en linguistique offrira trois nouvelles orientations

  • Forum
  • Le 30 janvier 2019

  • Mathieu-Robert Sauvé
Le baccalauréat spécialisé en linguistique renaît en offrant trois nouvelles orientations: Langue et société, Langue et technologie et Langue et cognition.

Le baccalauréat spécialisé en linguistique renaît en offrant trois nouvelles orientations: Langue et société, Langue et technologie et Langue et cognition.

Crédit : Getty

En 5 secondes

Trois nouvelles orientations seront offertes au baccalauréat spécialisé en linguistique.

Le Département de linguistique et de traduction de l’Université de Montréal réactivera son programme de baccalauréat spécialisé en linguistique en offrant trois nouvelles orientations: Langue et société, Langue et technologie et Langue et cognition. Les membres de la Commission des études ont approuvé ce projet à l’unanimité à leur réunion du 29 janvier.

«Les trois orientations représentent des secteurs d’avant-garde. L’idée est de mettre à profit les forces de la Faculté des arts et des sciences afin d’offrir une formation interdisciplinaire à nos étudiants», a commenté la directrice du département, Mireille Tremblay, venue présenter le projet. L’implantation est prévue pour cet automne.

Le baccalauréat spécialisé en linguistique a été fermé à l’admission au trimestre d’automne 2008 en raison de la baisse des inscriptions. «Il est vrai qu’à cette époque la discipline traversait une période intense de redéfinition des rapports entre la théorie et les applications et que l’horizon était un peu confus, peut-on lire dans le document de présentation. Cependant, les choses ont considérablement changé depuis et la discipline a trouvé un nouveau souffle dans une vision renouvelée de son rapport au langage et au monde dans des thématiques très actuelles.»

L’augmentation des cohortes à la mineure en sciences cognitives et à la majeure en linguistique au cours des trois dernières années ainsi que le succès d’une filière neurolinguistique dans le baccalauréat en neuroscience cognitive ont mené à la relance du programme d’études. Les demandes sont également venues des étudiants pour un programme long de premier cycle en linguistique. Les diplômés pourront intégrer directement le marché du travail ou poursuivre des études supérieures en recherche.

Avec une formation poussée en linguistique fondamentale, en sociolinguistique et en langues, les diplômés de l’orientation Langue et société seront «particulièrement bien outillés pour traiter des enjeux linguistiques liés aux questions identitaires (genre, classe, plurilinguisme) en contexte multiculturel». Ceux qui auront choisi l’orientation Langue et technologie seront «appelés à gérer des bases de données lexicales, des taxonomies ou des ontologies en tant que lexicographe ou taxonomiste/otologiste pour des maisons d'édition (Druide, Robert, Larousse) ou de grandes entreprises de commerce (banques, multinationales, etc.)». Enfin, pour l’orientation Langue et cognition, un complément de parcours aux études supérieures pourra «permettre à l’étudiant une intégration et une synthèse de sa nature foncièrement interdisciplinaire».