Gilles Brassard et Miriam Beauchamp inaugurent la première Chaire du Québec en Belgique

Les deux titulaires de la nouvelle Chaire du Québec de Belgique

Les deux titulaires de la nouvelle Chaire du Québec de Belgique

Crédit : DIRO et CHU Sainte-Justine

En 5 secondes

Gilles Brassard et Miriam Beauchamp, de l’UdeM, seront alternativement les titulaires de la Chaire du Québec, créée dans le but de favoriser les échanges scientifiques entre le Québec et la Belgique.

La nouvelle Chaire du Québec, dont les titulaires seront alternativement les professeurs Gilles Brassard et Miriam Beauchamp, de l’Université de Montréal, sera inaugurée le 7 février par le Collège Belgique et l'Académie royale de Belgique, avec le soutien de la délégation générale du Québec. Cette chaire est créée dans le but de favoriser les échanges scientifiques de haut niveau entre le Québec et la Belgique francophone.

Dès cette année, le Collège Belgique élargit ses collaborations institutionnelles à travers une chaire du Québec qui invitera une ou plusieurs personnalités québécoises de premier plan des domaines culturels ou de l’enseignement et de la recherche à la diriger. Dans les discussions qui ont donné lieu à l’implantation de la chaire, il a été convenu de réserver cette fonction à une lauréate ou un lauréat d’un Prix du Québec. Dans ce contexte, la personnalité concernée est conviée à donner deux conférences au Collège Belgique, qui offre des cours-conférences fondés sur les acquis les plus récents et les plus pointus de la recherche internationale.

Gilles Brassard, gagnant en 2000 du prix Marie-Victorin (sciences naturelles et génie), est professeur au Département d’informatique et de recherche opérationnelle de l’UdeM et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en informatique quantique. Il est l’un des pionniers de la cryptographie quantique, qui permet d'échanger de l’information en toute confidentialité, et de la téléportation quantique, travaux qui lui ont valu le prix Wolf en physique (2018), considéré comme l’une des récompenses les plus prestigieuses après le Nobel. Au cours de sa carrière, M. Brassard a reçu de nombreuses distinctions, dont l’insigne d’officier de l’Ordre national du Québec (2017), le prix Killam 2011 en sciences naturelles et la médaille d’or Gerhard-Herzberg (2009), du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

Le professeur Brassard donnera deux conférences les 7 et 8 février intitulées «L’art du secret dans un monde quantique» et «Einstein et l’action fantomatique à distance».

La neuropsychologue Miriam Beauchamp est professeure au Département de psychologie de l’Université, directrice du Laboratoire de neuropsychologie développementale ABCs, chercheuse au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les traumatismes crâniens chez les enfants. Elle s’intéresse notamment au développement cérébral, cognitif et social du nourrisson, de l’enfant et de l’adolescent. Elle a obtenu le prix Relève scientifique du Québec en 2017.

Mme Beauchamp prononcera deux conférences les 16 et 17 septembre prochain intitulées «L’enfant vulnérable: cognition, comportement et compétence sociale après un TCC» et «L’enfant résilient: mieux être et mieux vivre après un TCC». Plus de détails seront donnés à l’approche de ces conférences.