Le mythique «Cabaret neiges noires» actualisé par la troupe Théâtre Université de Montréal

Les étudiantes Juliette Bertin, Marianne Martin et Victoria Houde incarnent la désillusion dans «Cabaret neiges noires», sous la direction de l’étudiante au doctorat Charlotte Gagné-Dumais.

Les étudiantes Juliette Bertin, Marianne Martin et Victoria Houde incarnent la désillusion dans «Cabaret neiges noires», sous la direction de l’étudiante au doctorat Charlotte Gagné-Dumais.

Crédit : Quentin Ducados

En 5 secondes

«Cabaret neiges noires», pièce phare du théâtre québécois, sera présentée les 15 et 16 mars par la troupe TUM.

La troupe Théâtre Université de Montréal (TUM) présente, les 15 et 16 mars, Cabaret neiges noires, l’œuvre collective emblématique de Jean-François Caron, Dominic Champagne, Jean-Frédéric Messier et Pascale Rafie, dans une mise en scène de Charlotte Gagné-Dumais, étudiante au doctorat en littératures de langue française.

Cabaret de tous les plaisirs et de toutes les peines, version 2019

Cabaret neiges noires, pièce phare du théâtre québécois, fêtait ses 25 ans en 2017. Reflet d’une génération en quête de sens, ce cabaret délirant emmène les spectateurs aux confins de la folie et de la nature humaine, tout en brossant un tableau très critique de la société québécoise de l’époque.

Sous la direction de la metteure en scène Charlotte Gagné-Dumais, les neuf étudiants de la distribution ont travaillé à une appropriation actuelle de ce texte dramaturgique.

De la sélection musicale pop au contexte social, l’analyse approfondie des textes et les discussions avec les interprètes ont permis de réactualiser les personnages dans leur fonction: la prostituée de ruelle des années 80 devient ainsi webcameuse en quête d’adorateurs, tandis que le travesti délaisse ses costumes au profit d’un questionnement sur l’identité de genre. «La désillusion même de l’échec du référendum de 1980 est remplacée par un renouveau de cynisme qui peut suivre les propres échecs politiques de cette génération, comme les manifestations de 2012 et l’élection de politiciens clowns partout dans le monde», explique la metteure en scène.

Une exploration du jeu pour les interprètes

L’œuvre permet aux interprètes d’explorer de nombreux types de jeu, à la fois dramatique, poétique, surréaliste ou absurde. Cabaret neiges noires aborde de nombreuses trames narratives qui n’aboutissent pas et met en scène des personnages incapables d’évoluer. La scénographie promet d’être éclatée, car elle intègre des images captées par une caméra manipulée en direct pendant les représentations.

De tous les horizons disciplinaires, les étudiants de cette distribution sont déjà fébriles à l’idée de présenter le projet sur scène. Ce sont Juliette Bertin, Marc-André Fortin, Victoria Houde, Félix Letiecq, Simon Lussier, Marianne Martin, Camille Rioux, Maud Rousset Bosson et Irza Tuzi.

Les auteurs

Jean-François Caron est un dramaturge et scénariste québécois. Il a écrit des propositions théâtrales pour, entre autres, le Théâtre Il Va Sans Dire, le Théâtre de Quat'Sous, La Licorne et le Théâtre d'Aujourd'hui.

Dominic Champagne est un auteur et metteur en scène qui a travaillé pour la scène, la télévision, le cirque, le cinéma et l'opéra. Il a créé plus d’une centaine de spectacles et d’émissions dramatiques, dont L'odyssée, Don Quichotte, l’opéra Another Brick in the Wall ainsi que Varekai, Zumanity et Love avec le Cirque du Soleil.

Directeur artistique de la compagnie de théâtre Momemtum, Jean-Frédéric Messier a écrit et mis en scène plusieurs de ses spectacles pour le théâtre et la danse contemporaine.

Pascale Rafie se consacre essentiellement à l’écriture dramatique. Elle est cofondatrice et directrice artistique du Théâtre La Caravane, dont les productions s’adressent tant au jeune qu’au grand public.

La metteure en scène

Charlotte Gagné-Dumais parcourt les corridors de l’Université de Montréal depuis bientôt huit ans. Elle aura eu le temps de terminer un baccalauréat et une maîtrise en cinéma, et de commencer un doctorat en littérature. Dans ses études et dans son art, elle s’intéresse au jeu d’acteur, aux explorations médiatiques et à la mise en scène de plusieurs créations théâtrales.

En 2015, elle fonde, avec Laurence A. Clavet, le Théâtre des Trompes, une compagnie de création scénique féministe. Charlotte Gagné-Dumais fait aussi semblant d’écrire de la poésie et de faire des films, ainsi que de multiples autres choses en écoutant du rap autant que possible.

Cabaret neiges noires est sa deuxième mise en scène pour le TUM.

Les représentations

Parce que le théâtre universitaire symbolise le dynamisme de la vie étudiante sur le campus, les Activités culturelles sont fières de présenter, avec Cabaret neiges noires, la quatrième production de la saison 2018-2019 du TUM, qui permet à plus de 50 étudiants de vivre une expérience de théâtre sous la direction de metteurs en scène professionnels.

Les représentations auront lieu le vendredi 15 mars à 20 h et le samedi 16 mars à 15 h et à 20 h au Centre d'essai de l'UdeM, pavillon J.-A.-DeSève, 2332, boulevard Édouard-Montpetit (station de métro Édouard-Montpetit ou autobus 51).

La représentation du vendredi sera suivie d'une discussion avec les comédiens.