«D’un océan à l’autre»: VolUM réinterprète les chansons des meilleurs artistes canadiens

Rosie Magnan, Mélyssa Benflis et Marie Fresnel

Rosie Magnan, Mélyssa Benflis et Marie Fresnel

Crédit : Quentin Ducados

En 5 secondes

VolUM, la troupe de chant populaire de l’Université de Montréal, propose un voyage musical «d’un océan à l’autre» les 29 et 30 mars prochains, au Centre d’essai.

Radio Radio, Hubert Lenoir, Leonard Cohen, The Weeknd… Trente chansons d’artistes issus des provinces et territoires du pays seront interprétées par la troupe de chant populaire VolUM au cours du spectacle D’un océan à l’autre, sous la direction artistique de Pascale Séguin et dans une mise en scène d’Olivier Berthiaume.

Des chansons canadiennes étonnantes

L’idée d’un parcours musical canadien est née à la rentrée, d’une discussion entre la directrice artistique et le metteur en scène.

«Pour créer un répertoire vraiment intéressant, nous avons établi, avec les membres de la troupe, des listes d’artistes qui nous permettraient de représenter les 10 provinces et les 3 territoires. C’est un travail qu’on a fait tous ensemble!» témoigne Pascale Séguin, qui s’est occupée par la suite du travail vocal avec les interprètes.

«On s’est rendu compte, avec l’exercice de sélection, que beaucoup de grands artistes de la chanson populaire sont canadiens», ajoute Olivier Berthiaume, dont le rôle est d’accompagner les étudiants dans leur interprétation scénique pour assurer la cohérence du spectacle. 

Seront notamment au programme: Call Me Maybe, de Carly Rae Jepsen, pour la Colombie-Britannique; There’s Nothing Holding Me Back, de Shawn Mendes, pour l’Ontario; Évangéline, de Marie-Jo Thério, pour l’Île-du-Prince-Édouard; et Main Girl, de Charlotte Cardin, pour le Québec. La diversité linguistique sera également à l’honneur, car, en plus de chansons en français et en anglais, les spectateurs pourront entendre Ukiuq, de The Jerry Cans, qui sera interprétée en langue inuite afin de mettre en valeur le Nunavut.

Outre leur performance vocale, quelques membres de VolUM accompagneront la troupe au piano, à la basse et à la guitare.

À propos de la troupe

La troupe de chant populaire, composée de Mélyssa Benflis, Élise Gagnon, Hawa Niang, Rosie Magnan, Leïla David, Aurélie Boucher, Audrey-Maude Falardeau, Lucas Poncelet, Émilie Desforges, Marie Fresnel, Amaëlle Beuze et Sabrina Boulais, est prête à faire voyager le public en chansons d’un océan à l’autre!

Sélectionnés au cours d’auditions en septembre, ces étudiants et étudiantes répètent assidûment, à raison de trois heures par semaine, à la Faculté de musique de l’UdeM. Les forces de chacun seront mises à profit tout au long du spectacle.

À propos de la directrice musicale

Pascale Séguin a étudié le chant jazz et le chant populaire à l'Université de Montréal avec Karen Young et Vincent Morel ainsi qu'à l'école Prochant avec France Frenette. Elle a étudié la technique classique auprès de Mercedes Roy, avec qui elle travaille toujours sa voix. En 2010, elle a fondé son entreprise, Folifola, qui se spécialise dans l’envoi de souhaits personnalisés chantés à capella. Elle écrit également ses propres compositions, dans un style pop et jazz, et se produit au sein de plusieurs formations musicales telles que Melo Groove et Midnight Sun.

Elle est directrice artistique de VolUM depuis 2007.

À propos du metteur en scène

Finissant de l’option Théâtre du collège Lionel-Groulx en 2009, Olivier Berthiaume y enseigne maintenant le théâtre, en plus d’avoir travaillé comme metteur en scène pour plusieurs productions, dont Grease, Poutine Masala et All Shook Up. Il a aussi écrit et mis en scène la pièce Oz pour les finissants de 2017 de l’École de théâtre professionnelle du collège Lionel-Groulx, en plus d’être le fondateur des productions Euphorie.

Olivier Berthiaume est le premier metteur en scène à se joindre à la directrice artistique pour diriger la troupe VolUM.

Les représentations

Le spectacle sera présenté les 29 et 30 mars à 20 h au Centre d'essai de l'Université de Montréal, pavillon J.-A.-DeSève, 2332, boulevard Édouard-Montpetit (station de métro Édouard-Montpetit ou autobus 51).