Mathieu Ferron et Alexis Vallée-Bélisle remportent un prix Étoiles Effervescence

Mathieu Ferron et Alexis Vallée-Bélisle

Mathieu Ferron et Alexis Vallée-Bélisle

Crédit : Département de médecine / Amélie Philibert

En 5 secondes

Mathieu Ferron et Alexis Vallée-Bélisle, de l’UdeM, remportent un prix Étoiles Effervescence pour s’être illustrés par leurs services et partenariats avec l’industrie des sciences de la vie.

Mathieu Ferron, professeur-chercheur au Département de médecine de l’Université de Montréal, et Alexis Vallée-Bélisle, professeur au Département de chimie et au Département de biochimie et médecine moléculaire de l’UdeM, se sont vu décerner un prix Étoiles Effervescence 2019, remis à 10 jeunes et talentueux chercheurs universitaires québécois s’étant illustrés par leurs services et partenariats avec l’industrie des sciences de la vie.

La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 24 avril à la TOHU, à Montréal. L’un des autres lauréats, Samuel Kadoury, est professeur au Département de génie informatique et génie logiciel de Polytechnique Montréal.

Mathieu Ferron est directeur de l’Unité de recherche en physiologie moléculaire de l’Institut de recherches cliniques de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en métabolisme osseux et énergétique. Il s’intéresse au rôle joué par la vitamine K dans le métabolisme énergétique.

Les travaux de M. Ferron et de son équipe de recherche ont permis de mettre en évidence que le tissu osseux avait une fonction importante dans le métabolisme énergétique. Ultimement, les découvertes qui émergeront de ces études permettront de mieux comprendre les fonctions physiologiques de l’os et du pancréas, et pourraient conduire à de meilleures façons de traiter le diabète et l’obésité.

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en bio-ingénierie et bionanotechnologie, Alexis Vallée-Bélisle dirige le Laboratoire de biosenseurs et nanomachines, dont les membres s’inspirent de la nature afin de mettre au point des nanotechnologies révolutionnaires pour la détection rapide de maladies et la délivrance ciblée de médicaments. Notons que l’unité vient de recevoir une subvention de 700 000 $, sur deux ans, pour établir un partenariat avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et l’industrie.

Alexis Vallée-Bélisle et son équipe travaillent à concevoir des biotechnologies et nanotechnologies (biocapteurs, nanomachines, etc.) susceptibles d'avoir des répercussions majeures sur la santé mondiale et environnementale.

En mai 2018, le professeur Vallée-Bélisle a remporté le Prix du recteur dans la catégorie Engagement.

À propos d’Effervescence

Né de l’explosion récente du secteur québécois des sciences de la vie et des technologies de la santé, Effervescence est le nouveau rendez-vous incontournable pour tous les acteurs clés du futur des sciences de la vie au Québec.