Des responsables de stage à l’honneur

Isabelle Claude, directrice adjointe chez Uniatox, lauréate du Prix d’excellence en supervision de stage 2019 de l’École de travail social, entre Marie-Marthe Cousineau, vice-doyenne aux cycles supérieurs, aux formations et aux partenariats professionnels de la FAS, Nicole Makridis, coordonnatrice de stage à l’École de travail social, Céline Bellot, directrice de l’École de travail social, et Catherine Flintoff, coordonnatrice de stage au Vice-décanat aux études de la FAS, qui a organisé l’activité.

Isabelle Claude, directrice adjointe chez Uniatox, lauréate du Prix d’excellence en supervision de stage 2019 de l’École de travail social, entre Marie-Marthe Cousineau, vice-doyenne aux cycles supérieurs, aux formations et aux partenariats professionnels de la FAS, Nicole Makridis, coordonnatrice de stage à l’École de travail social, Céline Bellot, directrice de l’École de travail social, et Catherine Flintoff, coordonnatrice de stage au Vice-décanat aux études de la FAS, qui a organisé l’activité.

Crédit : Benjamin Parinaud

En 5 secondes

La Faculté des arts et des sciences a souligné l’important travail des personnes qui ont supervisé ou accompagné des stagiaires au cours de la dernière année universitaire.

Le travail de personnes qui ont supervisé ou accompagné des stagiaires a été souligné par la Faculté des arts et des sciences (FAS) au cours d’une activité de reconnaissance le 12 avril dernier.

Cette activité, tenue pour la première fois, était une occasion de saluer le travail de personnes qui accompagnent des stagiaires, pour la plupart, depuis plusieurs années. Réunissant le Département de psychologie, l’École de criminologie, l’École de psychoéducation et l’École de travail social, elle a pris la forme d’une demi-journée de conférences suivie d’un cocktail pour échanger entre collègues.

«L’accueil de stagiaires, qui aide à préparer la relève, constitue une partie essentielle de la formation universitaire. Son succès repose donc en bonne partie sur ceux et celles qui les supervisent. Leur engagement est à la fois une richesse et une promesse pour l’avenir de nos professions et de notre société», a dit Sophie Parent, vice-doyenne aux études de premier cycle et aux stratégies numériques de la FAS.

Marie-Marthe Cousineau, vice-doyenne aux cycles supérieurs, aux formations et aux partenariats professionnels de la FAS, a souligné la place cruciale qu’occupent le stage et l’internat dans le parcours étudiant. «Les stages permettent de parfaire le savoir transmis par les membres du corps professoral en le traduisant en savoir-faire et en savoir-être sur le terrain. Les personnes qui les supervisent sont des guides, des exemples, des mentors pour cette relève en pleine formation.»

L’activité de reconnaissance consistait en une demi-journée de conférences données par Céline Bellot, directrice de l’École de travail social, Mylène Jaccoud, professeure à l’École de criminologie, et Steve Geoffrion, professeur à l’École de psychoéducation. Les personnes qui y ont participé venaient des centres de la petite enfance, du milieu scolaire, des organismes communautaires, des établissements de santé et de services sociaux, du ministère de la Sécurité publique et du Curateur public du Québec.

Des prix de reconnaissance 2019

Chaque unité a par ailleurs décerné des prix qui reconnaissent le travail exceptionnel d’encadrement de stagiaires.

L’une des lauréates, Alessandra Schiavetto, neuropsychologue à l’Hôpital général juif, a témoigné sa fierté de recevoir cette marque de reconnaissance de son alma mater. «Superviser des étudiantes et des étudiants est un privilège. On a la chance de voir de jeunes professionnels, et collègues en devenir, grandir, évoluer et découvrir leurs passions. La reconnaissance de l'Université de Montréal est précieuse et tellement appréciée!»

Voici les lauréats des prix de reconnaissance 2019:

Département de psychologie

  • Daniel Moisan, du Centre de santé et de consultation psychologique, Prix d’excellence en supervision de stage et d’internat – secteur psychologie clinique.
  • Alessandra Schiavetto, de l’Hôpital général juif du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal, Prix d’excellence en supervision de stage et d’internat – secteur neuropsychologie.

École de criminologie

  • Danielle Rouleau, de La Maison grise, Prix d’excellence en supervision de stage.

École de psychoéducation

  • Lucie Descoteaux, de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, prix Engagement et inspiration 2019.

École de travail social

  • Isabelle Claude, d’Uniatox, Prix d’excellence en supervision de stage.
  • Danielle Rouleau, intervenante à La Maison grise, lauréate du Prix d’excellence en supervision de stage 2019 de l’École de criminologie, au côté de Nathalie Lamarche, directrice générale, et d’Anne-Julie Roy, directrice des services externes de La Maison grise, ainsi que de Valérie Préseault, coordonnatrice de stage à l’École de criminologie.

    Crédit : Benjamin Parinaud