Une future étudiante du baccalauréat en chimie reçoit la bourse Schulich Leader

  • Forum
  • Le 12 juin 2019

  • Emmanuelle Gril
Alexanne Bisson entamera son baccalauréat en chimie à l’Université de Montréal avec en poche l’une des prestigieuses bourses Schulich Leader.

Alexanne Bisson entamera son baccalauréat en chimie à l’Université de Montréal avec en poche l’une des prestigieuses bourses Schulich Leader.

En 5 secondes

À l’automne, Alexanne Bisson entamera son baccalauréat en chimie à l’Université de Montréal avec en poche l’une des prestigieuses bourses Schulich Leader.

Chaque année, la bourse Schulich Leader est remise à 50 diplômés du collégial inscrits à un baccalauréat en sciences, technologie, ingénierie ou mathématiques dans l’une des 20 universités partenaires au Canada.

La candidature d’Alexanne Bisson a été proposée par le Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption, où la jeune femme de 19 ans vient de terminer ses études en sciences de la nature, profil Santé. Choisie parmi 1500 candidats, elle recevra 80 000 $ sur trois ans. «C’est un très beau cadeau!» s’est réjouie celle qui espère poursuivre ses études jusqu’au doctorat.

Passionnée des sciences appliquées

Chaque année, tous les collèges au pays peuvent soumettre une candidature pour la bourse Schulich Leader en se basant notamment sur l’excellence du parcours de formation et l’engagement communautaire, deux domaines dans lesquels Alexanne Bisson s’est constamment démarquée.

Ainsi, elle a reçu en 2018 une bourse de 5000 $ du Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies accordée à une soixantaine d’étudiants du collégial pour effectuer un stage d’été dans un laboratoire de recherche. «Pendant 10 semaines l’été dernier, j’ai pu réaliser un stage au laboratoire de la professeure du Département de chimie de l’Université de Montréal Andreea-Ruxandra Schmitzer, qui travaille sur le cancer du pancréas. C’est en voyant ses nombreuses applications concrètes que j’ai vraiment eu la piqûre pour la chimie», explique la jeune femme.

Passionnée des sciences appliquées depuis toujours, Alexanne Bisson a opté pour la chimie, car la discipline permet de faire avancer les connaissances sur la santé humaine, de trouver des traitements et de sauver des vies. «À partir de la maîtrise, j’aimerais pouvoir travailler dans différents laboratoires», dit-elle. Si la santé l’intéresse, elle n’exclut pas d’autres champs de recherche, comme l’environnement ou les énergies renouvelables.

Engagement communautaire

Mais il n’y a pas que dans les sciences que l’étudiante excelle. Elle fait aussi preuve de beaucoup de détermination quand vient le temps d’améliorer ses compétences. Par exemple, elle a passé cinq semaines à l’Île-du-Prince-Édouard dans le cadre du programme Explore à l’été 2017 afin d’acquérir une meilleure maîtrise de l’anglais.

Généreuse de son temps, Alexanne Bisson a également fait du tutorat en mathématiques lorsqu’elle était au cégep, en plus d’animer un cours d’aérobie chaque semaine. Quand elle fréquentait l’école secondaire Jean-Baptiste-Meilleur, elle a effectué 50 heures de bénévolat et a participé à un programme de promotion de la lecture auprès des jeunes dans une école de Montréal-Nord. À cette occasion, elle avait écrit de courtes histoires personnalisées pour chaque élève de quatrième année auprès de qui elle intervenait. Avec un tel bagage, une telle volonté de réussir mais aussi d’aider, pas de doute, la jeune femme ira loin!