L’UdeM obtient vingt nouvelles chaires de recherche du Canada et huit renouvellements

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Les 28 chaires issues des concours d’avril et d’octobre 2018 représentent un investissement de 22,5 M$ pour la recherche à l’Université.

Aux concours d’avril et d’octobre 2018 du Programme des chaires de recherche du Canada, l’Université de Montréal a obtenu 28 chaires de recherche. Il s’agit d’un investissement direct de 22,5 M$ pour l’UdeM. Ces chaires font partie des 346 que le gouvernement fédéral vient d’accorder ou de renouveler dans des universités canadiennes.

Le Programme des chaires de recherche du Canada a pour objectif principal de recruter et de maintenir en poste les meilleurs chercheurs. Les chaires octroyées s’inscrivent dans les secteurs d’excellence en recherche de l’Université de Montréal, que ce soit le cycle du vivant, la biodiversité, les données à l’action ou le domaine des systèmes innovants.

La vice-rectrice à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation, Marie-Josée Hébert, tient à féliciter les 28 titulaires de chaire de recherche du Canada. «Ces chercheuses et chercheurs remarquables se distinguent par l'excellence de leur programmation scientifique et le dynamisme qu’ils apportent à leur domaine de recherche. L’appui des Chaires aura un impact certain sur l’écosystème scientifique que représente l’Université de Montréal. Pour tous, il s’agit d’une reconnaissance autant qu’un encouragement à redoubler d’efforts pour repousser encore les limites de la connaissance.»

Les nouvelles chaires de recherche du Canada à l’UdeM

  • Sophie Bergeron - Chaire de recherche du Canada sur les relations intimes et le bien-être sexuel (niveau 1)
  • Sandra A. Binning - Chaire de recherche du Canada en éco- évolution des interactions hôte-parasite (niveau 2)
  • Sophie Breton - Chaire de recherche du Canada sur la biologie de l'évolution des mitochondries (niveau 2)                
  • Hélène Carabin - Chaire de recherche du Canada en épidémiologie et lutte contre les zoonoses parasitaires causées par des parasites dans un contexte mondial (niveau 1)
  • Jean-Pierre Chupin -  Chaire de recherche du Canada sur l'architecture, les concours et les médiations de l'excellence (niveau 1)
  • Adriana Di Polo - Chaire de recherche du Canada sur le glaucome et la neurodégénérescence liée à l'âge (niveau 1)
  • Véronique Dupéré - Chaire de recherche du Canada sur la transition à l'âge adulte (niveau 2)                      
  • Emilia L. Falcone - Chaire de recherche du Canada sur le rôle du microbiote dans l'immunodéficience primaire (niveau 2)               
  • Emma Frejinger - Chaire de recherche du Canada en prévision de la demande et optimisation du système transport (niveau 2)
  • Nadia Gosselin - Chaire de recherche du Canada sur les troubles du sommeil et la santé du cerveau (niveau 2)                   
  • May Griffith - Chaire de recherche du Canada sur les biomatériaux et les cellules souches en ophtalmologie (niveau 1)
  • Johanne Lamoureux - Chaire de recherche du Canada en muséologie citoyenne (niveau 1)
  • Gareth E. Lim - Chaire de recherche du Canada sur la formation des adipocytes (niveau 2)
  • Andrea A.N. MacLeod - Chaire de recherche du Canada sur les troubles de la communication et l'acquisition du langage en situation bilingue (niveau 2)             
  • Catherine Martel - Chaire de recherche du Canada sur les lymphatiques et la médecine cardiovasculaire (niveau 2)      
  • Marie-Ève Mathieu - Chaire de recherche du Canada en activité physique et obésité juvénile (niveau 2)         
  • Annie Pullen Sansfaçon - Chaire de recherche du Canada sur les enfants transgenres et leur famille (niveau 2)
  • Mireille E. Schnitzer - Chaire de recherche du Canada sur l'inférence causale et l'apprentissage machine en sciences de la santé (niveau 2)                     
  • Mariela A. Segura - Chaire de recherche du Canada en immunoglycobiologie des maladies infectieuses (niveau 1)                  
  • Adrian Serohijos - Chaire de recherche du Canada en biophysique évolutive et dynamique des populations (niveau 2)

Les huit chaires de recherche du Canada renouvelées à l’UdeM

  • Sébastien Jacquemont - Chaire de recherche du Canada en génomique des troubles développementaux et psychiatriques
  • Karim Jerbi - Chaire de recherche du Canada en neurosciences informatiques et neuroimagerie cognitive

À propos des deux types de chaires de recherche du Canada

Les chaires de niveau 1, renouvelables une seule fois après sept ans, sont remises à d’exceptionnels chercheurs reconnus par leurs pairs comme des chefs de file mondiaux dans leur domaine.

Les chaires de niveau 2, d’une durée de cinq ans et renouvelables une seule fois, ont pour but d’offrir aux chercheurs émergents le soutien qui donnera le coup d’envoi à leur carrière.