Des étudiants de l’UdeM gagnent deux prix au concours «Innovations pour l’accessibilité»

Le concours pancanadien «Innovations pour l’accessibilité» amène les participants universitaires à trouver des solutions novatrices, pratiques et peu coûteuses aux obstacles à l’accessibilité auxquels font face les personnes handicapées.

Le concours pancanadien «Innovations pour l’accessibilité» amène les participants universitaires à trouver des solutions novatrices, pratiques et peu coûteuses aux obstacles à l’accessibilité auxquels font face les personnes handicapées.

Crédit : Getty

En 5 secondes

Des étudiants ont reçu deux prix au concours «Innovations pour l’accessibilité» de 2019 grâce à des projets visant à surmonter les obstacles à l’accessibilité sur le campus ou dans leur collectivité.

Des membres de la communauté étudiante de l’Université de Montréal se sont brillamment illustrés au concours pancanadien Innovations pour l’accessibilité de 2019 en remportant deux des neuf prix accordés. Cette compétition amène les participants universitaires à trouver des solutions novatrices, pratiques et peu coûteuses aux obstacles à l’accessibilité auxquels font face les personnes handicapées. Les équipes de l’UdeM sont les seules d’une université du Québec à avoir gagné des prix, dont une première place dans la catégorie Obstacles comportementaux ou systémiques.

Outil de dépistage des difficultés sur le plan sexuel

Une des récompenses a été décernée à un groupe de l’École de réadaptation de la Faculté de médecine pour son projet Outil de dépistage des difficultés sur le plan sexuel auprès des gens qui ont subi un accident vasculaire cérébral (AVC). Au pays, les AVC frappent chaque année 50 000 personnes âgées de 60 ans et plus, selon Statistique Canada. Un chiffre d’autant plus préoccupant que les AVC surviennent même chez les moins de 55 ans et affectent la sexualité d’environ 50 % des hommes et des femmes qui en sont victimes. Toutefois, peu de ces personnes ont l’occasion d’aborder le sujet de la sexualité au cours de leur réadaptation fonctionnelle à cause de multiples barrières, dont celle du manque de formation et de connaissances des intervenants.

Conçu pour aider les professionnels de la santé à reconnaître les patients ayant subi un AVC qui ont besoin de conseils en matière sexuelle dans le cadre de leur réadaptation, l’outil de dépistage, non invasif et gratuit, facilite le processus de réadaptation. Il a été conçu par Louis-Pierre Auger, Evelina Pituch, Johanne Filiatrault, Frédérique Courtois et Annie Rochette. L’équipe recevra 5000 $ et deux de ses membres ont été invités, toutes dépenses payées, à présenter l’outil à la conférence sur les avancées technologiques FWD50 du 5 au 7 novembre prochain.

Application mobile OnRoule

Soukaina Paquin, étudiante à l’École de réadaptation, s’est pour sa part hissée à la troisième place dans la catégorie Obstacles architecturaux ou de design industriel grâce à ses travaux dans le cadre du projet de recherche sur l’application mobile de l’organisme à but non lucratif OnRoule.org. «Pour les personnes à mobilité réduite, trouver des commerces, des restaurants ou tout établissement accessibles peut prendre beaucoup de temps et nuire à leur vie sociale», peut-on lire dans le dossier de présentation.

L’application OnRoule offrira une solution novatrice à ce problème: un répertoire interactif des établissements, activités, stationnements et toilettes accessibles à proximité de l’utilisateur. L’application, qui permet de bien cibler les besoins des gens à mobilité réduite, sera élaborée en incluant les fonctionnalités de géolocalisation, un outil de recherche, l’option de laisser des commentaires ainsi qu’une plateforme de réseautage avec les autres utilisateurs. Soukaina Paquin recevra une bourse de 1000 $.

Administré par Universités Canada et financé par le Programme de partenariats pour le développement social du gouvernement du Canada, le concours Innovations pour l’accessibilité s’inscrit dans le cadre des efforts destinés à faire progresser l’équité, la diversité et l’inclusion sur les campus et dans l’ensemble du pays.