Nouveaux financements pour quatre projets du Centre de recherche de l'IUGM

Des subventions totalisant plus de quatre millions de dollars ont été accordées pour quatre projets dirigés par des professeurs et chercheurs de l’Université de Montréal et du Centre de recherche de l’IUGM.

Des subventions totalisant plus de quatre millions de dollars ont été accordées pour quatre projets dirigés par des professeurs et chercheurs de l’Université de Montréal et du Centre de recherche de l’IUGM.

Crédit : Getty

En 5 secondes

Le Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal a obtenu quatre subventions en recherche intersectorielle sur le vieillissement du Fonds de recherche du Québec‒Santé.

Des subventions totalisant plus de quatre millions de dollars ont été accordées pour quatre projets dirigés par des professeurs et chercheurs de l’Université de Montréal et du Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM). C’est presque la moitié des fonds totaux investis dans les trois volets du programme intersectoriel sur le vieillissement du Fonds de recherche du Québec‒Santé.

Les projets

Deux projets seront financés dans le cadre du volet Cohorte, soutenant la pérennisation de cohortes existantes:

  • Le projet «Cohorte CIMA-Q: suivi longitudinal, multicentrique, multifactoriel et intersectoriel des mécanismes, trajectoires et facteurs de protection et de vulnérabilité de la maladie d'Alzheimer», dirigé par Sylvie Belleville, professeure au Département de psychologie de l’UdeM et directrice scientifique du Centre de recherche de l’IUGM. Financement: 1,5 M$ sur cinq ans.
  • Le projet «NuAge: une cohorte unique pour l’étude des trajectoires de vieillissement selon une perspective globale et multidimensionnelle», dirigé par Nancy Presse, professeure-chercheuse au Département de nutrition de l’UdeM. Financement: 1,5 M$ sur cinq ans.

Un projet sera soutenu dans le cadre du volet Living Lab, favorisant l'émergence de nouvelles approches intersectorielles:

  • Le projet «Briser l’isolement social des aînés de Côte-des-Neiges: un quartier innovant en mode Living Lab», dirigé par Nathalie Bier, professeure à l’École de réadaptation de l’UdeM. Financement: 900 000 $ sur trois ans.

Un projet recevra des fonds dans le cadre du volet Audace, soutenant des recherches audacieuses et intersectorielles sur le vieillissement en rupture avec les approches traditionnelles:

  • Le projet «Le lit berceur: une solution audacieuse aux troubles du sommeil chez les aînés», dirigé par Thanh Dang-Vu, professeur à la Faculté de médecine de l’UdeM. Financement: 127 000 $ sur un an.