Complexe des sciences: une rentrée et une inauguration!

Le Complexe des sciences accueille maintenant les étudiants, professeurs et employés des départements de chimie, physique, géographie et sciences biologiques de la Faculté des arts et des sciences.

Le Complexe des sciences accueille maintenant les étudiants, professeurs et employés des départements de chimie, physique, géographie et sciences biologiques de la Faculté des arts et des sciences.

En 5 secondes

Le Complexe des sciences du campus MIL, qui réunit les départements de chimie, physique, sciences biologiques et géographie, accueille maintenant la communauté universitaire.

Le Complexe des sciences accueille maintenant les étudiants, professeurs et employés des départements de chimie, physique, géographie et sciences biologiques de la Faculté des arts et des sciences. En tout, quelque 2400 personnes fréquentent le Complexe.

«Auparavant, ces départements étaient cloisonnés, alors on ne se rencontrait pas, dit Andreea-Ruxandra Schmitzer, professeure au Département de chimie. Le Complexe des sciences favorise l’enseignement au-delà des disciplines, que ce soit sur le plan des cours ou sur celui des conférences offertes. Ça nous fera du bien à tous et c’est aussi dans cette direction que s’en va la science.»

Le bâtiment est composé de deux ailes reliées par une bibliothèque. L’aile ouest, consacrée à l’enseignement, comprend les amphithéâtres ainsi que les salles de cours et lieux propices au travail en petits groupes. À l’est, l’aile des sciences loge notamment les bureaux des membres du corps enseignant ainsi que les laboratoires de recherche et d’enseignement.

La bibliothèque compte quant à elle 330 places de travail et 13 salles pour les travaux d’équipe. Les usagers peuvent profiter d’installations dernier cri, dont un laboratoire de visualisation, constitué d’un mur de 27 écrans haute définition, interactifs et tactiles, un studio d’édition numérique et une cartothèque.

Le plus important chantier universitaire du Canada

La construction du Complexe des sciences, d’une superficie de 60 000 m2, a duré trois ans et est le fruit d’investissements de l’ordre de 350 M$. Ce chantier a été le plus gros chantier de construction universitaire du Canada et le quatrième en importance au Québec après ceux du CHUM, du pont Samuel-De Champlain et de l’échangeur Turcot.

Les prochaines étapes pour l’UdeM

L’UdeM prévoit une deuxième phase de construction avec un agrandissement du Complexe des sciences pour intégrer le Département de mathématiques et de statistique et celui d’informatique et de recherche opérationnelle. Un centre d’innovation pour soutenir l’entrepreneuriat des chercheurs et des étudiants est également prévu.

Par ailleurs, le campus MIL permet de libérer des locaux sur le campus de la montagne qui seront rénovés pour accueillir des bureaux ou des départements, dans le respect du patrimoine naturel et bâti du campus du mont Royal. «Et nous nous gardons des locaux vacants pour continuer à développer notre université dans les prochaines décennies, signale Guy Breton, recteur de l’UdeM. Car nous nous sommes engagés à ne plus construire de nouveaux bâtiments sur notre beau mont Royal pour le préserver.»

Plus qu’un campus: un nouveau quartier

En faisant l’acquisition d’un terrain au cœur de la métropole, l’UdeM a voulu concevoir un campus qui s’intégrerait aux quartiers environnants et serait bâti selon des principes de développement durable. Il sera entouré d’espaces verts et de 1300 habitations, dont 30 % de logements sociaux ou abordables. Plusieurs sont déjà en phase de conception. Des liens ont aussi été créés pour relier ce nouveau quartier ‒ baptisé MIL Montréal ‒ à ceux situés au nord de la voie ferrée.

Le quartier MIL Montréal réunit le campus MIL et ses abords, ce qui représente 118 hectares au total. Deux nouveaux axes désenclavent le secteur, qui était une ancienne gare de triage. L’axe est-ouest, la nouvelle avenue Thérèse-Lavoie-Roux, s’étend pour le moment de la rue Durocher jusqu’à l’avenue McEachran dans Outremont et, à terme, rejoindra l’avenue du Parc. Dans l’axe nord-sud, une passerelle piétonne enjambe les voies ferroviaires et relie le Complexe des sciences à la station de métro Acadie. Trois nouveaux parcs et une place publique ont aussi été aménagés par la Ville de Montréal. La place centrale porte le nom d’Alice Girard, fondatrice de la Faculté des sciences infirmières de l’UdeM, dont elle a été la doyenne de 1962 à 1973.

La fête se poursuit

Le samedi 21 septembre, venez célébrer la naissance du quartier MIL au cours d'une grande fête sur la place centrale, située devant le Complexe des sciences de l'Université de Montréal, au 1375, avenue Thérèse-Lavoie-Roux (stations de métro Outremont et Acadie).

Une activité familiale gratuite
De 14 h à 17 h 30, le public pourra visiter les kiosques d’organismes locaux, de la Ville de Montréal et de l’UdeM. Une visite du Complexe des sciences figure au programme, sur réservation. Petits et grands auront également la chance de participer à une chasse au trésor et à l’élaboration d’une œuvre d'art collective.

Un pique-nique aura lieu dès 17 h, animé notamment par des étudiants de la Faculté de musique. Des restaurateurs locaux proposeront nourriture et rafraîchissements à prix abordable et du maïs sera offert.

Des étudiants mettent le MIL en lumière
Dès 20 h, le coup d’envoi sera donné au projet de projection murale sur le Complexe des sciences. Des vidéos, conçues par sept étudiants et étudiantes de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal, animeront les soirées du campus MIL et de son quartier tout au long de la semaine inaugurale du campus, du 21 au 28 septembre.

Lisez tous les détails sur les fresques animées créées par des étudiants de la Faculté de l’aménagement avec la collaboration de mentors de Moment Factory.