Un don de 10 M$ pour la recherche sur l’autisme

De gauche à droite: Martine Alfonso, Caroline Barbir, le Dr Guy Rouleau, Sylvie Coutu, Lionel Carmant, Marie-Josée Coutu, le Dr Sébastien Jacquemont, le Dr Laurent Mottron, Benjamin Talbot, la Dre Fabienne Samson et Sylvie Lauzon.

De gauche à droite: Martine Alfonso, Caroline Barbir, le Dr Guy Rouleau, Sylvie Coutu, Lionel Carmant, Marie-Josée Coutu, le Dr Sébastien Jacquemont, le Dr Laurent Mottron, Benjamin Talbot, la Dre Fabienne Samson et Sylvie Lauzon.

Crédit : Claude Dolbec

En 5 secondes

Un don de près de 10 M$ pour la recherche sur l’autisme permettra de lancer un projet multidisciplinaire collaboratif unique au monde, le projet Québec 1000 familles.

Un don de près de 10 M$ remis par la Fondation Marcelle et Jean Coutu permettra aux membres du Réseau pour transformer les soins en autisme (RTSA) de mettre en place le projet Québec 1000 familles (Q1K). Ce projet, qui rassemblera des cliniciens et des chercheurs possédant des expertises complémentaires dans différents domaines de recherche sur l’autisme, a pour mission d’accélérer les découvertes et d’intégrer les connaissances dans les soins apportés aux personnes autistes.

Cette initiative scientifique permettra de recruter une cohorte de 1000 familles afin de faire progresser la recherche sur les plans génétique, cellulaire, cérébral et comportemental.

Le projet Q1K s’intéressera tout particulièrement à la qualité de vie des personnes autistes et de leur famille, un aspect sur lequel il existe présentement peu de données.

L’une des particularités de Q1K sera le partage des données acquises selon les principes de science ouverte. Ainsi, les grandes études qui sont entreprises sur l’autisme tant au Québec qu’au Canada, mais aussi dans d'autres pays, pourront bénéficier d’informations issues du projet.

Le projet Q1K du RTSA réunit les plus grands chefs de file scientifiques dans le domaine de l’autisme du CHU Sainte-Justine, de l’Hôpital en santé mentale Rivière-des-Prairies du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal, du Neuro, du Centre universitaire de santé McGill, de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas et du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal. Il placera ainsi le Québec au cœur des nouvelles découvertes et démarches thérapeutiques qui transformeront les soins et les services relatifs au trouble du spectre de l’autisme au Québec et dans le monde.

«La force scientifique collective du projet Q1K et ses objectifs de faire avancer la compréhension de l’autisme pour des soins toujours mieux ciblés sont le cœur de cette initiative porteuse que soutient la Fondation Marcelle et Jean Coutu, a déclaré Marie-Josée Coutu, présidente de la Fondation. Savoir que cette communauté de chercheurs travaillera auprès de 1000 familles et que les retombées sur les générations futures seront décisives nous remplit tous d’espoir.»