Pour un 25e temps des fêtes solidaire

En 5 secondes

L’Action humanitaire et communautaire des Services aux étudiants lance sa 25e Campagne des paniers de Noël, visant à venir en aide aux étudiantes et aux étudiants de l’UdeM dans le besoin.

Depuis maintenant 25 ans, la générosité et l’entraide de la communauté de l'Université de Montréal contribuent au succès de la Campagne des paniers de Noël, organisée par l’Action humanitaire et communautaire des Services aux étudiants (SAÉ). Du 13 novembre au 9 décembre, le campus se mobilise afin de récolter argent et denrées non périssables pour venir en aide aux étudiantes et étudiants de l’UdeM dans le besoin.

Un message d’encouragement

Les paniers, distribués peu de temps avant les fêtes, fournissent une semaine de nourriture avec leurs denrées et leurs bons d’achat à l’épicerie. Pour celles et ceux qui ont des familles, ils contiennent aussi des livres pour enfants. Ces paniers donnent un peu de répit, de réconfort et de soutien pendant la période des fêtes.

Au-delà des dons et des denrées non périssables, c’est un véritable message d’encouragement à poursuivre leurs études qui est envoyé aux personnes qui reçoivent un panier. Et chaque geste compte. Donner du temps pour la confection des paniers, parler de la Campagne pour stimuler la collecte, plus il y a aura de personnes qui y prendront part, plus les étudiantes et étudiants dans le besoin se sentiront appuyés.

Mobilisation et générosité du campus

Pour arriver à répondre aux demandes, plus de 200 bénévoles sont nécessaires. Toute la communauté universitaire est sollicitée pour assurer l'inventaire de la nourriture, l'emballage des cadeaux et la préparation des paniers, pour participer à la guignolée, pour mobiliser les départements, les associations ou les services en organisant diverses activités de financement et de collecte de denrées. Le soutien des associations étudiantes, des syndicats, des services de transport, des régies des immeubles, des librairies ainsi que des membres du personnel dans plus de 60 unités de travail est essentiel à la réussite d’une telle campagne.

Comment donner?

C’est la totalité des dons qui sont versés aux étudiantes et étudiants de l’UdeM dans le besoin. L'administration de la Campagne est entièrement assumée par l’Action humanitaire et communautaire et le Bureau de l'aide financière des SAÉ, qui fait une sélection attentive des demandes.

Les gens qui n’ont pas le temps de donner du temps sont invités à faire des dons en argent en ligne ou par chèque, ou à donner directement à la Guignolée du campus, le mardi 3 décembre.

Les visages derrière le besoin

Les réalités d’étudiantes et d’étudiants dans le besoin sont toutes différentes. Pour cet étudiant au baccalauréat, c’est le système des prêts et bourses qui n'est pas avantageux, car celui-ci prend en compte le salaire de ses parents même si ces derniers ne l'aident pas à payer ses études et qu’il vit seul en appartement depuis des années. Pour la jeune mère de famille immigrante, c’est son diplôme obtenu dans son pays natal qui n’est pas valide au Canada et le fait qu’elle doit donc retourner aux études. Pour l'étudiant qui rêve d'être accepté en neurosciences, c’est qu’il ne peut pas se permettre de travailler à temps partiel pendant son baccalauréat en biologie s’il veut obtenir de très bonnes notes. Pour cette nouvelle résidente permanente, c’est le temps qu’elle passe en francisation qui l’empêche de travailler à temps partiel pour boucler ses fins de mois.

La campagne 2018 en chiffres

  • Valeurs totales des dons (argent et matériel): 110 000 $ en dons divers (85 000 $ en argent)
  • Nombre de demandes acceptées: 491
  • Nombre total de personnes aidées (étudiantes et étudiants et leur famille): 1140
  • Nombre d’étudiantes et d'étudiants avec des enfants à charge: 226 (441 enfants)
  • Nombre de bénévoles: 183