Quatre professeurs de l’UdeM parmi les plus cités au monde

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Quatre professeurs de sciences biologiques, de médecine clinique et de sciences de l’information de l’UdeM figurent dans le palmarès 2019 des scientifiques les plus cités à l’échelle internationale.

Pierre Legendre, Fred Saad, Étienne Laliberté et Vincent Larivière, tous professeurs à l’Université de Montréal, figurent sur la liste 2019 des scientifiques les plus fréquemment cités à l’échelle internationale, selon le classement publié par l’éditeur Thomson Reuters (maintenant Clarivate Analytics), qui a créé le Web of Science.

Le palmarès établi depuis 2001 par Clarivate Analytics repose sur le nombre de citations récoltées par des chercheurs pour des articles scientifiques publiés au cours de la dernière décennie et répertoriés dans le Web of Science, une base de données qui rassemble la vaste majorité des publications scientifiques mondiales. Le score de chaque chercheur ou chercheuse est établi à partir du nombre d’articles à son actif qui figurent dans le percentile supérieur des articles ayant obtenu le plus de citations au cours de la période couverte. En clair, les auteurs se retrouvent dans le un pour cent supérieur en termes de nombre de citations dans leur discipline pour la période 2008-2018.

Encore cette année, les professeurs Pierre Legendre et Fred Saad, des départements de sciences biologiques et de chirurgie, font partie de ce palmarès des chercheurs les plus éminents du monde.

Pierre Legendre

Pierre Legendre est pionnier de l’écologie numérique, un champ de recherche qui associe la statistique avancée et l’informatique pour les appliquer à l’écologie de terrain. Il est présent dans cette liste depuis le début de ce classement. Il a favorisé par ses travaux le développement de l’analyse quantitative des données biologiques, certains progrès décisifs de l’écologie théorique et l’essor phénoménal qu’a connu l’écologie au cours des dernières décennies. Parmi les écologistes, Google Scholar le classe au cinquième rang mondial pour le nombre de citations par les pairs. En écologie des communautés et en statistique écologique, il est de loin le plus cité dans le monde!

Fred Saad

Fred Saad est pour sa part chef du service d’urologie au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et titulaire de la Chaire Raymond Garneau en cancer de la prostate. Il est également directeur du laboratoire d’oncologie moléculaire et de l’unité de recherche clinique en cancer de la prostate au Centre de recherche du CHUM. Les recherches du Dr Saad se concentrent principalement sur les marqueurs pronostiques moléculaires dans le cancer de la prostate et sur les nouvelles approches en ce qui concerne le cancer de la prostate avancé. En reconnaissance de sa contribution dans ce domaine, il a été nommé chevalier de l’Ordre national du Québec en 2018.

Deux nouveaux noms de l’UdeM sur la liste

La surprise cette année est que deux nouveaux chercheurs de l’UdeM viennent s’ajouter à ce prestigieux palmarès. Il s’agit d’Étienne Laliberté et de Vincent Larivière.

Étienne Laliberté

Professeur au Département de sciences biologiques et chercheur à l’Institut de recherche en biologie végétale, Étienne Laliberté est lauréat de nombreux prix scientifiques, dont la médaille Tansley 2016, qui souligne la qualité exceptionnelle de ses travaux. M. Laliberté et son équipe étudient les causes et les conséquences des changements de la biodiversité végétale dans les écosystèmes terrestres. Depuis 2018, il dirige l’Observatoire aérien canadien de la biodiversité, un projet de recherche d’envergue visant à mettre au point des techniques novatrices de télédétection de la biodiversité végétale.

Vincent Larivière

Professeur à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information depuis 2011, Vincent Larivière est également titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante. Basés sur des méthodes bibliométriques, ses travaux de recherche s’intéressent à des thématiques aussi diverses que les enjeux de diversité en sciences, le libre accès aux connaissances, les revues savantes et les médias sociaux. Le professeur Larivière est aussi directeur scientifique de la plateforme Érudit, directeur scientifique adjoint de l’Observatoire des sciences et des technologies et membre du Centre interuniversitaire de recherche sur la science et la technologie.