L’Université de Montréal parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada

Pour la troisième année d’affilée, l’Université de Montréal figure dans le palmarès des 100 meilleurs employeurs du Canada, selon le classement de Mediacorp Canada.

Pour la troisième année d’affilée, l’Université de Montréal figure dans le palmarès des 100 meilleurs employeurs du Canada, selon le classement de Mediacorp Canada.

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

L’UdeM se classe encore cette année parmi les meilleurs employeurs du pays grâce à son milieu de travail distinctif.

Pour la troisième année d’affilée, l’Université de Montréal figure dans le palmarès des 100 meilleurs employeurs du Canada, selon le classement de Mediacorp Canada.

«Nos employés sont la principale raison de notre succès et c’est grâce à eux que nous pouvons faire évoluer ce milieu de travail motivant qu’est l’UdeM, affirme le recteur Guy Breton. Nous sommes fiers de recevoir cette belle marque de reconnaissance, qui souligne notre engagement continu à répondre à leurs besoins.»

Cet honneur dévoilé le 22 novembre consolide la position de chef de file de l’Université de Montréal en matière de milieu de travail distinctif qu’elle offre à ses 10 000 employés. Depuis 2013, elle rayonne parmi les meilleurs employeurs de Montréal grâce à son environnement stimulant et son souci d’assurer des conditions de travail favorables. En 2017, elle a réussi à améliorer remarquablement sa performance en se classant parmi les 100 employeurs de choix canadiens.

Des éléments spécifiques au dossier de candidature pour le classement de 2020 ont aidé l’UdeM à se démarquer. C’est notamment le cas de sa participation à l’étude de l’Observatoire sur la santé et le mieux-être au travail dans le but de se doter d’un programme relatif à la santé globale de son personnel: cette participation est venue confirmer les efforts déployés par l’UdeM pour offrir le meilleur environnement de travail possible.

L’année 2019 aura également été celle de la diversité à l’UdeM. Le recteur a créé la fonction de conseiller spécial du recteur en matière d’équité, de diversité et d’inclusion et nommé la professeure d’éducation Marie Mc Andrew à ce poste.

De plus, divers projets de développement durable ainsi que le déménagement de quatre départements de science au campus MIL, dans un emplacement à la fine pointe de la technologie, ont su rallier le personnel. Depuis quelques années, l’Université multiplie les actions en matière de développement durable, comme en témoigne le projet antigaspillage des denrées alimentaires et des emballages qui est mené chez Local local.

Ces actions s’ajoutent aux éléments qui, depuis quelques années, constituent la base du dossier de mise en candidature de l’Université, comme les avantages sociaux, les conditions de travail, les activités de reconnaissance institutionnelles et la vaste gamme de formations offertes aux employés.

Soulignons que le classement de Mediacorp Canada est basé sur les antécédents de plus de 95 000 employeurs au Canada en fonction de huit critères: le lieu de travail physique, l’atmosphère de travail et sociale, les prestations de santé, financières et familiales, les vacances et congés, les communications avec les employés, la gestion du rendement, la formation et le développement des compétences et, enfin, l’engagement communautaire.