La cote des diplômés de l’Université de Montréal en hausse auprès des employeurs

Crédit : Benjamin Seropian

En 5 secondes

Le classement du «Times Higher Education» sur l’employabilité classe l’Université de Montréal au 36e rang mondial.

Les diplômés de l’Université de Montréal font bonne figure dans la dernière parution du classement sur l’employabilité des diplômés universitaires du Times Higher Education. L’UdeM, avec ses écoles affiliées HEC Montréal et Polytechnique Montréal, se hisse au 36rang mondial, soit un rang de plus que l’année dernière. Elle se situe devant les universités Duke, de Californie à Los Angeles, de la Colombie-Britannique, Cornell et la London School of Economics. 

Ce classement, qui est le résultat d’un sondage mené auprès de 3300 responsables du recrutement d’importantes sociétés dans 23 pays, mesure la réputation qu’on accorde aux diplômés des différentes universités sur le marché du travail international.

L’UdeM se classe ainsi au 3rang canadien et parmi les 5 établissements universitaires du monde francophone les plus reconnus par les employeurs. Elle est la seule université francophone canadienne à figurer dans ce classement de 250 établissements.

«Nous préparons chacune de nos étudiantes et chacun de nos étudiants à devenir des agents de changement dans les organisations et les entreprises d’ici et d’ailleurs. Et je suis très fier que nos diplômés soient aussi largement reconnus à travers le monde», a commenté le recteur, Guy Breton.