Des films primés à l’affiche de Ciné-campus cet hiver

Ciné-campus commence l’année 2020 en proposant plusieurs grands films primés dans lesquels des personnages marginalisés mettent en évidence les failles de la société.

Ciné-campus commence l’année 2020 en proposant plusieurs grands films primés dans lesquels des personnages marginalisés mettent en évidence les failles de la société.

En 5 secondes

«Matthias et Maxime», de Xavier Dolan, ouvre la saison d’hiver de Ciné-campus.

Pour le grand plaisir des cinéphiles, Ciné-campus commence l’année 2020 en proposant plusieurs grands films primés dans lesquels des personnages marginalisés mettent en évidence les failles de la société. Six films ayant eu une forte reconnaissance dans les festivals et auprès du public, en plus de récolter de nombreuses nominations aux Golden Globes, seront à l’affiche les mardis et mercredis de janvier et de février au Centre d’essai, la salle de cinéma du campus qui offre des projections en ultra haute définition.

En janvier

Les 7 et 8 janvier, Matthias et Maxime, le plus récent film de Xavier Dolan, fera réfléchir sur la ligne parfois mince entre l’amitié et l’amour. Le réalisateur de Mommy revient avec un poignant long métrage sur ce sujet qui a été présenté en première mondiale au Festival de Cannes en 2019. Pour souligner la rentrée d’hiver, l’entrée est gratuite pour les étudiantes et étudiants.

Couronné meilleur film canadien au Festival international du film de Toronto et représentant le Canada dans la course aux Oscars 2020, Antigone sera présenté les 14 et 15 janvier. La réalisatrice Sophie Deraspe (Les loups, Le profil Amina) propose une pertinente et audacieuse relecture de l’œuvre de Sophocle pour mettre en valeur les enjeux sociaux, éthiques et moraux contemporains. Un film à voir pour la performance exceptionnelle de l’actrice principale, Nahéma Ricci, incarnant une jeune femme qui tente à tout prix de protéger sa famille contre le système judiciaire. Les projections sont organisées en collaboration avec le Comité des droits de l’homme de l’Atelier Sud-Nord des Services aux étudiants.

Les 21 et 22 janvier, Joker, de Todd Phillips, le film qui a fait couler le plus d’encre cette année, sera à l’affiche. Présentant un homme laissé-pour-compte par la société embourgeoisée qui se transforme en tueur en série, cette œuvre bouleversante portée par le jeu d’acteur hypnotisant de Joaquin Phoenix ne laissera personne indifférent. Ce long métrage a reçu le Lion d’or du meilleur film à la Mostra de Venise et a valu à Joaquin Phoenix le prix du meilleur acteur aux derniers Golden Globes.

Parasite, la Palme d’or du Festival de Cannes en 2019, sera projeté les 28 et 29 janvier. Dans ce long métrage, une famille sans le sou tente par tous les moyens de se faire embaucher par une famille aisée. Entre comédie et suspense, le plus récent film du réalisateur sud-coréen Bong Joon-Ho (Okja, Le transperceneige) a été acclamé par la critique et le public du monde entier, en plus d'avoir remporté le prix du meilleur scénario aux Golden Globes il y a quelques jours.

En février

Après avoir mis en scène un pneu meurtrier (Rubber) et réalisé plusieurs autres comédies absurdes ayant connu un vif succès (Réalité, Au poste!), Quentin Dupieux revient avec le film Le daim, qui met deux grands noms en tête d’affiche: Jean Dujardin et Adèle Haenel. Présentée les 4 et 5 février, cette comédie dans laquelle un homme devient possédé par un blouson cent pour cent daim est aussi déjantée que rafraîchissante.

Les 11 et 12 février, le film Queen et Slim, à mi-chemin entre le drame politique et romantique et le suspense, propose une réflexion sur la tension entre la communauté noire et la police américaine. Ce Bonnie and Clyde moderne montre la fuite médiatisée d'un couple noir qui est pourchassé pour avoir tué, en situation de légitime défense, un policier. La réalisatrice, Melina Matsoukas, qui a signé plusieurs vidéoclips (pour Rihanna et Beyoncé, entre autres), présente ici un premier long métrage puissant et nécessaire qui dénonce les injustices faites aux Afro-Américains.

À propos de Ciné-campus

La programmation de Ciné-campus, qui se prolonge jusqu’en avril, s’inspire des suggestions de la communauté universitaire. Les cinéphiles peuvent transmettre leurs envies cinématographiques au coordonnateur Kenny Lafrenière ou directement sur la page Facebook de Ciné-campus.