Véronique Dubé, membre de l'équipe lauréate de la subvention de la Fondation de l'OIIQ

De gauche à droite: Odette Roy, professeure associée à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal; Éric Maillet, professeur adjoint à l’École des sciences infirmières de l’Université de Sherbrooke; Lyne Tremblay, présidente de la Fondation de l’OIIQ; Véronique Dubé, professeure adjointe à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche Marguerite-D’Youville d’interventions humanistes en soins infirmiers; Ginette Senez, directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal; Sonia Bélanger, présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal; et Claudel Guillemette, directeur des soins infirmiers au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

De gauche à droite: Odette Roy, professeure associée à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal; Éric Maillet, professeur adjoint à l’École des sciences infirmières de l’Université de Sherbrooke; Lyne Tremblay, présidente de la Fondation de l’OIIQ; Véronique Dubé, professeure adjointe à la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche Marguerite-D’Youville d’interventions humanistes en soins infirmiers; Ginette Senez, directrice du programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal; Sonia Bélanger, présidente-directrice générale du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal; et Claudel Guillemette, directeur des soins infirmiers au CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Crédit : OIIQ

En 5 secondes

L’expertise infirmière pour de meilleurs soins aux personnes vulnérables est récompensée par la Fondation de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.

Le 28 janvier, Véronique Dubé, professeure adjointe à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal, a obtenu avec Ginette Senez, directrice du programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, Odette Roy, professeure associée à l’UdeM, et Éric Maillet, professeur à l’Université de Sherbrooke, la subvention 2020 Pour mieux soigner, de la Fondation de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

Cette subvention de 225 000 $ leur a été remise pour le projet intitulé «L’expertise indispensable des infirmières dans la promotion et la dispensation de soins humanistes aux personnes âgées: une intervention de pratique réflexive pour mieux soigner». Les infirmières et infirmiers sont en effet les premiers à constater des situations qui ne sont pas en cohérence avec leurs valeurs professionnelles et qui peuvent être déshumanisantes pour leurs patients. Ce nouveau projet permettra de favoriser l’accès à des soins humanistes pour les personnes âgées de 75 ans et plus dans des établissements de santé, notamment lors de moments critiques et de transition: à l’admission, au congé de l’hôpital, au retour à domicile, en hébergement ou en soins de fin de vie.

Véronique Dubé est titulaire de la Chaire de recherche Marguerite-D'Youville d'interventions humanistes en soins infirmiers de l'Université de Montréal depuis 2016. Ses recherches visent à élaborer et à évaluer des interventions psychoéducatives à l'intention de clientèles en situation de vulnérabilité, comme les personnes atteintes précocement de la maladie d'Alzheimer ou de maladies apparentées et leurs proches aidants.