«Montréal est une authentique ville universitaire»

Guy Breton

Guy Breton

Crédit : Yves Lacombe

En 5 secondes

Le recteur de l’Université de Montréal prenait le 14 février la parole devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

«Il ne tient qu’à Montréal de s’affirmer comme une grande ville universitaire.» C’est le message que le recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton, a livré vendredi à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Le recteur Breton, qui dirige l’Université depuis 2010, a piloté plusieurs projets d’importance pour l’UdeM et pour Montréal, dont l’aménagement du campus MIL et la mise en place d’un écosystème de l’intelligence artificielle québécois. «En une décennie, j’ai vu Montréal changer, a-t-il tenu à souligner. Notre ville a pris de l’assurance et de l’envergure sur la scène internationale. Et ce que je dis de Montréal, je peux le dire aussi de l’université qui porte fièrement son nom.»

Guy Breton a également brossé un tableau bien personnel de la réalité des établissements universitaires québécois, présentant des leçons tirées de sa riche expérience et formulant des souhaits pour le milieu universitaire. Il a notamment plaidé en faveur d’une internationalisation de l’expérience étudiante québécoise. «Au lieu de s’inquiéter de l’afflux d’étudiants étrangers dans nos universités, occupons-nous d’envoyer les étudiants québécois ailleurs dans le monde», a fait valoir M. Breton.

Aux quelque 700 personnes venues l’entendre, M. Breton a exposé les tendances qu’on observe sur les campus et ce qu’elles augurent pour le monde du travail. «À vous qui serez leurs futurs employeurs, soyez prévenus: ce que nos étudiants et étudiantes nous demandent aujourd’hui, ils vous le demanderont demain. Si vous voulez savoir ce qui s’en vient dans vos organisations, regardez ce qui se passe sur nos campus.»

Rappelant à son auditoire que Montréal compte des universités de très haut calibre et qu’elle est reconnue comme la meilleure ville étudiante des Amériques, le recteur a souhaité que les Montréalais et Montréalaises puissent reconnaître et célébrer le pouvoir transformateur de l’enseignement supérieur.  

Cette allocution coïncidait avec la diffusion du Rapport du recteur 2019, qui rend compte des réalisations de la communauté universitaire au cours de la dernière année.