Réinventer le monde par la lecture du paysage

Crédit : Getty

En 5 secondes

Devant la fragilité des écosystèmes planétaires, Philippe Poullaouec-Gonidec rappelle l’importance d’amener les élèves à développer un sentiment d’affinité avec les lieux et les territoires.

L’Unesco vient de charger une commission internationale indépendante d’élaborer un rapport mondial sur les futurs de l’éducation. Ce rapport vise à repenser l’éducation et à façonner l’avenir en lançant un débat mondial sur la manière de réinventer le savoir, l’éducation et l’apprentissage dans un monde de plus en plus complexe, incertain et précaire.

Pour engager cette vaste réflexion, l’Unesco a lancé un appel de publications auprès des chaires UNESCO et des réseaux scientifiques UNITWIN à travers le monde. Parmi les différents articles soumis, celui du professeur Philippe Poullaouec-Gonidec, titulaire de la Chaire UNESCO en paysage urbain de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal, a été retenu.

Dans son article «Réinventer le monde par la lecture du paysage», paru dans Les futurs humanistes de l’apprentissage: perspectives des chaires UNESCO et des réseaux UNITWIN, il propose que «nous adoptions une lecture paysagère d’un lieu qui permettra de réimaginer structurellement nos milieux de vie et d’introduire par le biais de l’éducation des pratiques durables dans les territoires. Cet article est un plaidoyer pour apprendre aux élèves à développer un sentiment d’affinité avec les lieux et les territoires, qui se mueront en un sentiment d’appartenance et une meilleure conservation des ressources culturelles et environnementales de la planète».