Vardit Ravitsky nommée présidente du Comité sur les impacts de la COVID-19

Vardit Ravitsky

Vardit Ravitsky

Crédit : ESPUM

En 5 secondes

La professeure Ravitsky, de l’École de santé publique de l’Université de Montréal, est nommée présidente du Comité sur les impacts de la COVID-19 de la Fondation Pierre Elliott Trudeau.

Vardit Ravitsky, professeure aux programmes de bioéthique du Département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’Université de Montréal et directrice de l’axe Éthique et santé au Centre de recherche en éthique de l’UdeM, présidera le Comité sur les impacts de la COVID-19 de la Fondation Pierre Elliott Trudeau.

Ce comité travaillera à l’élaboration d’une déclaration sur les considérations éthiques et les répercussions sociales de la COVID-19 qui servira de réponse mondiale à la pandémie du point de vue des sciences humaines et sociales.

Comme l’a fait remarquer Vardit Ravitsky, «la pandémie de COVID-19 ne fait pas que poser des défis urgents qui menacent la vie, elle nous offre également à tous et toutes une occasion importante d’apprendre de la situation. Cette crise mondiale, et les façons dont elle est gérée, expose des problèmes de vulnérabilité et d'inégalité qui ne peuvent et ne doivent pas être ignorés».

Selon la professeure Ravitsky, «de nouvelles façons de faire devront notamment viser des solutions pour les aînés, les sans-abris, les personnes vivant avec un handicap ou la maladie mentale, les migrants et les demandeurs d'asile, les Premières Nations, les groupes racialisés ou ethniques, les femmes et les enfants».

Les quatre thèmes de la Fondation Pierre Elliott Trudeau

L’objectif du Comité sur les impacts de la COVID-19 de la Fondation est de mobiliser et d’engager le public et les décideurs relativement aux conséquences de la COVID-19 à la lumière des quatre thèmes qui sous-tendent les travaux de la Fondation:

  •  les droits de la personne et la dignité humaine,
  •  la citoyenneté responsable,
  •  le Canada et le monde,
  •  les populations et leur environnement naturel.

Ces thèmes sont tous d’une grande actualité par rapport aux multiples enjeux soulevés par la crise au Canada et dans le monde. En créant ce comité, la Fondation cherche à amplifier la voix des experts de sa communauté dans le discours public.