Un projet de Manon Asselin lauréat d’une Médaille du Gouverneur général en architecture

Manon Asselin

Manon Asselin

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

La professeure Manon Asselin a reçu l’une des Médailles du Gouverneur général en architecture pour sa contribution remarquable au développement de la discipline et de la pratique de l’architecture.

Manon Asselin, professeure à l’École d’architecture de l’Université de Montréal et cofondatrice de l’Atelier Tag, a reçu l’une des 12 Médailles du Gouverneur général en architecture pour la conception et la réalisation du théâtre Gilles-Vigneault, à Saint-Jérôme. Ce projet a été réalisé en consortium avec le bureau Jodoin Lamarre Pratte architectes.

Les lauréats de ces médailles se sont distingués en tant qu’architectes canadiens visionnaires. Ils ont conçu des lieux où se forgent des communautés, où s’inscrit la mémoire et où se crée l’identité.

Le jury du concours a souligné que «le bâtiment semble vouloir s’emparer symboliquement et physiquement de son environnement. Un soffite massif en épinette noire protège le public sur le parvis tout en le guidant vers le hall intérieur, lui aussi coiffé du même dais. Le bâtiment abrite une salle de concert élégante, adroitement habillée de bois dans une configuration onduleuse».

Manon Asselin participe à des concours d’architecture dans l’optique de la réinvention du rôle des organisations publiques, ce qui l’a notamment menée à concevoir le Pavillon pour la paix Michal et Renata Hornstein, du Musée des beaux-arts de Montréal, et la bibliothèque Raymond-Lévesque, à Longueuil. En 2018, c’est l’Atelier TAG, qu’elle dirige depuis 1997, qui a été choisi pour piloter la quatrième phase du plan d’aménagement de l’oratoire Saint-Joseph de Montréal, consistant à redessiner l’intérieur du dôme.

Grâce à un engagement pédagogique dévoué, Manon Asselin accompagne et forme les nouvelles générations de praticiens à travers le prisme d’une architecture humaniste et novatrice. Par son apport considérable à l’éducation architecturale, la professeure Asselin démontre son attachement à sa discipline et son intérêt manifeste à la soutenir et à la promouvoir.

  • Théâtre Gilles-Vigneault, à Saint-Jérôme

    Crédit : Adrien Williams

Nomination de Manon Asselin à la Chaire du Québec en Belgique pour 2020

En décembre dernier, Manon Asselin a été nommée titulaire de la Chaire du Québec de l'Académie royale de Belgique. Cette chaire a pour but de favoriser les échanges scientifiques entre le Québec et la Belgique francophone.

Rappelons que Manon Asselin a reçu le prix Ernest-Cormier du gouvernement du Québec en novembre 2018 pour sa contribution aux domaines de l’architecture et du design québécois. D’ailleurs, c’est parmi les lauréats des prestigieux Prix du Québec que sont sélectionnés les titulaires de la Chaire du Québec.

À l’occasion des activités de cette chaire, Mme Asselin donnera deux conférences intitulées «L'autisme: vers une architecture de la différence» et «Le nord, c'est nous» les 26 et 27 octobre prochain ainsi que des classes de maître dans différentes facultés d’architecture des universités francophones en Belgique.

À propos des Médailles du Gouverneur général en architecture

Ces récompenses célèbrent des bâtiments remarquables à la grandeur du pays et contribuent au développement de la discipline et de la pratique de l’architecture, en plus de sensibiliser le public à l’architecture comme une force culturelle vitale dans la société canadienne.