«In memoriam»: le Dr Martial G. Bourassa

Le Dr Martial G. Bourassa

Le Dr Martial G. Bourassa

Crédit : ICM

En 5 secondes

Le Dr Martial G. Bourassa, professeur émérite de la Faculté de médecine de l’UdeM, s’est éteint le 28 juillet 2020. Un fonds d’innovation a été créé par la Fondation de l’ICM pour lui rendre hommage.

Nous avons le regret de vous faire part du décès de Martial G. Bourassa, survenu le 28 juillet 2020, à l’âge de 89 ans.

Le Dr Bourassa a effectué ses études de médecine à l'Université Laval (1959) pour ensuite poursuivre une spécialisation en médecine interne au Buffalo General Hospital de New York (1961) et en cardiologie au City of Hope Medical Center de Los Angeles. Il a complété sa formation à l'Institut de cardiologie de Montréal (ICM) et y a commencé sa carrière de cardiologue à titre de professeur adjoint en 1970. Il a rapidement gravi les échelons de l’enseignement et a été nommé professeur titulaire de la Faculté de médecine en 1976, où il a enseigné jusqu’en juin 2010.

«Le Dr Martial Bourassa est considéré comme l'un des pionniers de la cardiologie au Québec. Son nom est attaché à l'invention d'un cathéter, le cathéter Bourassa, utilisé en cardiologie tant au Canada et en Amérique du Nord qu'en Europe. C'est ainsi que l'Institut de cardiologie de Montréal lui est redevable d'une part de sa renommée. Plusieurs générations de chercheurs ont trouvé en M. Bourassa une inspiration, ce qui a permis de fournir au Québec une relève de talent dans la recherche médicale.» (Tiré de l’hommage rendu lors de sa nomination à titre de chevalier de l’Ordre national du Québec, en 1999.)

Le Dr Jean-Claude Tardif, de l’ICM, a souligné que «M. Bourassa a mis au jour plusieurs affections importantes dont la maladie des greffons veineux post-pontages et le syndrome de la réserve coronarienne inadéquate. Il a assumé des rôles clés dans des études cliniques majeures financées par les National Institutes of Health des États-Unis».

«Le Dr Bourassa a été à l’origine du Centre de recherche de l’ICM. Sous sa direction, de 1976 à 1986, la recherche fondamentale et la recherche clinique ont connu un développement marquant et l’Institut est rapidement devenu l’un des centres en cardiologie les plus réputés internationalement. Martial G. Bourassa a aussi été, de 1984 à 1992, le directeur scientifique du Fonds de recherche du Québec ‒ Santé (FRQS). Au cours de ces années, le FRQS a triplé le nombre de programmes de recherche, de 8 à 24, et son budget est passé de 17 à 40 millions», a affirmé le Dr Denis Roy, de l’ICM.

Au cours de sa carrière, le Dr Bourassa a reçu de nombreux prix et distinctions témoignant de sa valeur. En 1993, il est devenu officier de l’Ordre du Canada et, en 1999, chevalier de l’Ordre national du Québec. Le Club de recherches cliniques du Québec lui a remis son prix Michel-Sarazin en 2000 pour son dynamisme, sa productivité et sa contribution remarquables à l'avancement de la recherche biomédicale au Québec.

«Il était reconnu pour sa vision et son originalité en recherche, sa modestie et son respect envers ses collègues et sa compassion pour ses patients», a témoigné le Dr Tardif.

Création du Fonds d’innovation en médecine cardiovasculaire Martial G. Bourassa

Afin de rendre hommage à l’un des pionniers de la cardiologie au Québec, la Fondation de l’Institut de cardiologie de Montréal annonce la création du Fonds d’innovation en médecine cardiovasculaire Martial G. Bourassa. Ce fonds aura pour objectif de soutenir les projets de médecine cardiovasculaire les plus innovateurs et porteurs d’espoir dans la lutte contre les maladies du cœur, première cause de mortalité dans le monde.

«Le Dr Bourassa personnifie notre vision de l’innovation, et c’est son nom que nous souhaitons aujourd’hui donner à ce nouveau fonds qui créera de la valeur pour les gens et les entreprises d’ici et contribuera à améliorer la qualité de vie des patients», a déclaré Alain Gignac, président-directeur général de la Fondation de l’ICM.

Rappelons que, depuis 1997, la Fondation de l’Institut remet annuellement le prix Martial-G.-Bourassa à de jeunes chercheurs pour reconnaître leur participation active à la vie scientifique.

Le Bureau des communications et des relations publiques remercie la Faculté de médecine et l’ICM pour leur précieuse contribution à la rédaction de cet article.

Sur le même sujet

décès professeurs cardiologie