Julie Bruneau est lauréate d’un prix Femmes de mérite du Y des femmes de Montréal

Julie Bruneau

Julie Bruneau

Crédit : CHUM

En 5 secondes

Julie Bruneau remporte un prix Femmes de mérite de la Fondation Y des femmes de Montréal pour son travail et son engagement exceptionnel.

Julie Bruneau, professeure au Département de médecine de famille et de médecine d'urgence de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, remporte un prix Femmes de mérite, dans la catégorie Services publics, de la Fondation Y des femmes de Montréal. Cette récompense lui sera remise le 18 mars 2021.

Les prix Femmes de mérite soulignent le rôle des femmes dans l’avancement de la société en mettant en lumière leur engagement et leurs réalisations dans leurs sphères d’activité respectives ainsi que leur influence positive et durable dans la communauté.

Chercheuse au Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) et chef du département de médecine générale du CHUM, Julie Bruneau a fondé le service de médecine des toxicomanies au CHUM, l’un des plus importants du genre au Canada. Elle est aussi directrice scientifique du pôle Québec-Atlantique de l'Initiative canadienne de recherche en abus de substances et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en médecine des toxicomanies.

Experte reconnue en médecine de la toxicomanie, elle a contribué à l’essor des programmes de traitement agoniste pour les opiacés au Québec et pris part au débat social plus large sur l'accès aux seringues et les stratégies de réduction des méfaits. Il y a 30 ans, elle a participé à l’implantation du tout premier programme de distribution de seringues au Québec, au sein de l’organisme CACTUS Montréal. Depuis 2018, sa publication des lignes directrices nationales pour la gestion des troubles liés à l’usage des opioïdes est devenue la référence pour les professionnels de la santé au Canada.

Julie Bruneau a été parmi les premiers médecins à traiter l’hépatite C chez les personnes utilisatrices de drogues. Aujourd’hui, elle est l’une des trois instigatrices d’un vaste projet multidisciplinaire visant à faire de Montréal la première ville d’Amérique du Nord à éradiquer le virus de l’hépatite C.