Trois projets en arts numériques sélectionnés

Performance audiovisuelle intitulée «Fragments», de Myriam Boucher et Pierre-Luc Lecours

Performance audiovisuelle intitulée «Fragments», de Myriam Boucher et Pierre-Luc Lecours

Crédit : Fragments @Myriam Boucher & Pierre-Luc Lecours

En 5 secondes

Le Pôle lavallois d’enseignement supérieur en arts numériques et économie créative a retenu trois projets en arts numériques qui seront réalisés en collaboration avec l’Université de Montréal.

Le 19 novembre, à une rencontre virtuelle, le Pôle lavallois d’enseignement supérieur en arts numériques et économie créative (PLAN) a dévoilé les huit projets retenus dans le cadre de son appel de projets 2020 visant la réalisation de projets interinstitutionnels dans les domaines liés aux arts numériques à Laval. Le financement accordé à l’ensemble de ces projets totalise près de 300 000 $.

Louise Béliveau, vice-rectrice aux affaires étudiantes et aux études de l’Université de Montréal, a mentionné avoir été impressionnée par les projets reçus. «La diversité de leurs porteurs ‒ professeurs, chercheurs, étudiants, artistes, organismes culturels et entreprises lavalloises ‒, la qualité ainsi que la variété des sujets proposés démontrent bien la volonté réelle de collaboration transdisciplinaire et intersectorielle en arts numériques à Laval.»

Trois de ces projets, qui prendront vie en 2021-2022, vont être réalisés en collaboration avec l’Université de Montréal.

eMUSICORPS: immersion numérique dans le corps du musicien par une performance artistique multimodale

Ce projet soumis par l’Université de Montréal et le Collège Montmorency met en synergie l’interprétation musicale, l’intégration multimédia et la biomécanique. Cela se fera dans la continuité des recherches en cours sur le geste pianistique menées conjointement par le Laboratoire de simulation et modélisation du mouvement, situé au campus de l’UdeM à Laval, et la Faculté de musique de l’Université. eMUSICORPS étant basé sur les travaux du département de techniques d’intégration multimédia du Collège Montmorency, le projet vise aussi à concevoir des systèmes multisensoriels de création personnalisés et adaptés aux évolutions constantes du domaine technologique. Des étudiants en arts numériques et multimédia matérialiseront visuellement et tactilement des données captées sous la forme de créations numériques. La performance qui en découlera sera présentée au festival lavallois LVL UP 2021.

Ordinaire de nature

L’Université de Montréal, le Collège Lionel-Groulx et le studio de design et création Boume à Laval sont à l’origine du projet Ordinaire de nature, qui favorise les interactions interdisciplinaires. Il combine les thèmes suivants: l’environnement, la transition écologique, l’agriculture urbaine, la trame verte et bleue, la ville verte, la foresterie urbaine et les réseaux écologiques. Au terme de ce projet, des étudiants encadrés par des chercheurs monteront une exposition d’art numérique qui se tiendra dans quatre lieux lavallois.

Danse optoélectronique

L’objectif derrière ce projet, soumis par l’Université de Montréal et le Collège Montmorency, est de collecter des données biomécaniques de danseurs en instaurant un partage d’espace et de savoir-faire entre les étudiants en danse du Collège Montmorency et les kinésiologues experts en simulation numérique du Laboratoire de simulation et modélisation du mouvement. Un atelier final réunissant tous les étudiants-danseurs qui auront pris part à la modélisation aura lieu au Collège Montmorency en avril 2022. À cette occasion, les experts du Laboratoire présenteront les conclusions préliminaires de leurs analyses afin d’amener les finissants à approfondir leur conscientisation quant à l’exécution optimale de leurs gestes.

«Toute l’équipe du PLAN est fière de faciliter la création de passerelles entre les programmes de formation collégiale et universitaire et de renforcer le maillage avec l’écosystème lavallois», a déclaré la directrice du Pôle, Hela Zahar.

Une performance audiovisuelle

Pour clôturer l’annonce virtuelle des projets retenus, une performance collaborative audiovisuelle intitulée Fragments a été présentée par Myriam Boucher, professeure à la Faculté de musique de l’Université de Montréal, compositrice et artiste vidéo, ainsi que Pierre-Luc Lecours, diplômé de l’UdeM et compositeur et artiste multidisciplinaire.

À propos du Pôle lavallois d’enseignement supérieur en arts numériques et économie créative

Le Pôle lavallois d’enseignement supérieur en arts numériques et économie créative regroupe le Collège Montmorency, l'Université de Montréal et l'Université du Québec à Montréal. Sa mission est d’assurer une réponse concertée aux défis de la formation et de la recherche posés par le développement des arts numériques en enseignement supérieur et de contribuer à l’économie créative lavalloise.