«In memoriam»: Michel Bergeron

Michel Bergeron

Michel Bergeron

En 5 secondes

Michel Bergeron, professeur retraité de la Faculté de médecine, est décédé le 28 février 2021.

Diplômé en médecine de l’Université Laval en 1959, Michel Bergeron poursuit sa formation dans la discipline et en recherche en néphrologie à l’Hôtel-Dieu de Québec, au Huntington Memorial Hospital de Pasadena, en Californie, à la Lahey Clinic de Boston, au Massachusetts, à l’Hôtel-Dieu de Montréal et à l’Université McGill ainsi qu’au Centre d’études nucléaires de Saclay, en France.

Il intègre à titre de professeur en 1967 le Département de physiologie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, département qu’il dirigera de 1986 à 1993 et où il implante un programme extrêmement performant en physiologie rénale. Il consacre sa carrière scientifique à l’étude des tubulopathies responsables d’affections congénitales et acquises. Il a révélé l'organisation tridimensionnelle du réticulum endoplasmique cellulaire et élucidé le rôle de l'appareil endocytaire dans la réabsorption rénale, deux importantes contributions scientifiques.

Il est l’auteur de 150 articles et communications scientifiques et de 17 chapitres de livres. Il a écrit plusieurs chapitres dans des traités américains sur la néphrologie et sur les maladies génétiques, en particulier sur le métabolisme des acides aminés, dont le Harrison (1995), véritable bible médicale, le manuel The Kidney (2000) et The Metabolic and Molecular Bases of Inherited Disease, qui demeure l’ouvrage de référence dans le domaine. De plus, Michel Bergeron a prononcé une soixantaine de conférences dans le monde entier et a été professeur invité à l’Université Harvard en 1993-1994. Il s’est vu décerner en 2016 le prix Michel-Sarrazin, de la Société canadienne de physiologie, pour l’ensemble de son œuvre scientifique.

Sa défense et sa promotion inlassables de la langue française dans la recherche et la science, ainsi que dans l’enseignement et la pratique de la médecine, ont valu à Michel Bergeron de nombreux prix et distinctions. À quelques années d’intervalle, le Conseil supérieur de la langue française (Québec) lui remettait la décoration de l’Ordre des francophones d'Amérique (1992) et le Prix du 3-Juillet-1608 (1995) pour l’excellence de la revue franco-québécoise médecine/sciences. En 2001, il a été le tout premier lauréat du prix Acfas Adrien-Pouliot en reconnaissance de son rôle dans la création de cette revue. Peu de temps après, il recevait le prestigieux prix Georges-Émile-Lapalme, l’un des Prix du Québec, accordé seulement deux fois à des scientifiques. En 2009, le prix Jacques-Boulay, qui récompense un ambassadeur de la qualité du français médical au Québec, lui a été attribué par l’Association des médecins de langue française du Canada. En 2017, il a reçu l’insigne de chevalier de l’Ordre du Québec. Un an plus tard, il était nommé chevalier de l’Ordre des Palmes académiques par la République française.

Citoyen du monde, il a présidé durant plusieurs années l’association INTERCIENCIA, basée en Amérique latine, au sein de laquelle il a milité pour que la science soit un véritable moteur du développement humain. Entre 2006 et 2008, il a aussi été directeur du volet science et technologie de l’Organisation des États américains, établie à Washington. 

«Amoureux des mots et de la terre, il aimait aussi passionnément la vie, qu’il approchait avec humour et délectation. Nombreux sont les collègues, pour qui travailler à ses côtés a été un cadeau, qui se souviendront de lui comme d’un homme accueillant, charmant et qui, le printemps venu, les faisait profiter des largesses de son jardin en leur apportant des lilas, tout en chantonnant quelques notes de Jacques Brel», se souvient son collègue Jean-Louis Schwartz.

Parcours de Michel Bergeron à l’Université de Montréal

  • 1967-1970: professeur adjoint au Département de physiologie de la Faculté de médecine
  • 1970-1975: professeur agrégé au Département de physiologie de la Faculté de médecine
  • 1975-2007: professeur titulaire
  • 1986-1993: directeur du Département de physiologie de la Faculté de médecine
  • 2007-2021: professeur émérite