Une université d’été sur la violence conjugale et la violence faite aux femmes

Le projet Trajetvi, de l’Université de Montréal, organise une université d’été qui se tiendra du 1er au 22 juin.

Le projet Trajetvi, de l’Université de Montréal, organise une université d’été qui se tiendra du 1er au 22 juin.

Crédit : Getty

En 5 secondes

En juin, Trajetvi tiendra une université d’été à l’occasion de son colloque sur les violences faites aux femmes et la recherche d’aide.

Six femmes par heure. C’est le nombre de femmes tuées dans le monde. Au Québec, en 2021, 10 femmes ont perdu la vie dans un contexte de violence conjugale, le dernier cas remontant au 17 avril. Afin de faire la lumière sur ce fléau, le projet Trajetvi de l’Université de Montréal organise une université d’été qui se tiendra du 1er au 22 juin.

Initiative de Marie-Marthe Cousineau, vice-doyenne de la Faculté des arts et des sciences et professeure à l’École de criminologie de l’UdeM, cette université d’été s’adresse aux étudiants et étudiantes des cycles supérieurs ainsi qu’aux professionnelles et professionnels concernés par les questions de violence conjugale et de violence faite aux femmes. Multidisciplinaire, cette formation abordera plusieurs thèmes, tels que les pratiques d’intervention, les enjeux liés à ce type de violence, ses répercussions sur les femmes et les enfants, ainsi que l’effet de la pandémie de COVID-19 et des mesures de confinement sur les victimes.

De nombreuses expertes et intervenantes du milieu viendront animer des conférences. Par exemple, Anouk St-Onge, du Service de police de la Ville de Montréal, discutera du traitement policier vis-à-vis de la violence conjugale. Jennie-Laure Sully, de la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle, parlera du proxénétisme et des conjoints proxénètes. Manon Monastesse, de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes, et Dominique Bernier, de l’Université du Québec à Montréal, traiteront de la violence conjugale relativement aux tribunaux de la famille et des enjeux qui en découlent.

Cette université d’été est organisée à l’occasion du colloque pancanadien de Trajetvi, qui aura lieu de mai à novembre sur thème «Parcours de violence conjugale et de recherche d’aide: comprendre, s’engager et agir contre les violences faites aux femmes». Reconnue par l'Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec et par l’Ordre professionnel des criminologues du Québec, cette formation se déroulera les mardis et jeudis de juin, pour un total de sept jours.

Cliquez ici pour vous inscrire.

Cliquez ici pour obtenir plus d’information sur le colloque et l’université d’été.