L’engagement étudiant récompensé par les SAÉ

Les candidats devaient expliquer ce qui motive leurs actions bénévoles et en évaluer les retombées concrètes.

Les candidats devaient expliquer ce qui motive leurs actions bénévoles et en évaluer les retombées concrètes.

Crédit : Getty

En 5 secondes

Trente-cinq bourses ont été remises à des étudiantes et étudiants qui se sont démarqués par leur bénévolat au Concours de bourses d’engagement des Services aux étudiants.

Les Services aux étudiants (SAÉ) ont remis 35 bourses d’une valeur totale de 38 000 $ à des étudiantes et étudiants qui se sont démarqués par leur bénévolat sur le campus ou dans la collectivité. Plus de 200 personnes ont soumis leur candidature au Concours de bourses d’engagement des SAÉ. Elles devaient expliquer ce qui motive leurs actions bénévoles et en évaluer les retombées concrètes. Voici les témoignages de trois de ces boursiers et boursières dont les efforts et les projets ont été salués.

«Cette reconnaissance est très symbolique pour moi, car elle confirme la portée de mon engagement.» – Ilyes Benbouzid, lauréat d’une bourse du Fonds de la Congrégation Notre-Dame pour avoir cofondé l’Association des étudiants français de l’UdeM, qu’il préside. Grâce à son travail, son regroupement a obtenu une bourse de 5000 $ pour venir en aide aux membres durement touchés par la pandémie. Toujours prêt à consacrer du temps à autrui, le jeune homme se démarque par sa créativité et sa grande compassion.

«Il n’est pas toujours facile pour moi de concilier mes études et mes activités de bénévolat, mais j’en retire une grande satisfaction. J’espère que mon expérience pourra inciter d’autres étudiants à s’engager.» – Lauriane Forest, lauréate d’une bourse du Fonds d’amélioration de la vie étudiante. Elle a fait avancer, à l’échelle nationale, le projet Portraits de l’équipement de protection individuelle (EPI), dont l’objectif est d’humaniser l’apparence de l’EPI des membres du personnel de la santé en y apposant leur portrait. Lauriane Forest se distingue par sa détermination à faire adopter cette pratique dans tous les CHSLD du Québec.

«Cette bourse va m’aider dans le cadre de mes études en travail social afin de mieux me protéger contre la fatigue de compassion, qui arrive souvent dans ce milieu difficile.» – Éric Lachapelle, lauréat d’une bourse du Fonds de la Congrégation Notre-Dame. Il a reçu cette bourse en raison son engagement au sein de l’organisme Travail de rue Île de Laval, où il participe au dépannage alimentaire. L’étudiant est aussi bénévole au Centre d’accès au matériel d’injection. On lui reconnaît une grande empathie et un réel dévouement aux causes qu’il soutient.

Plusieurs bourses sont accessibles aux étudiantes et étudiants qui agissent bénévolement dans la communauté afin d’avoir une influence positive sur leur milieu.