Un prix de l’Institut du vieillissement au nom d’Yves Joanette

Yves Joanette

Yves Joanette

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

L’Institut du vieillissement des Instituts de recherche en santé du Canada crée un prix en l’honneur d’Yves Joanette.

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) ont créé le prix Yves-Joanette pour honorer l’ancien directeur scientifique de l’Institut du vieillissement et souligner ses contributions exceptionnelles dans le domaine de la recherche sur le vieillissement au Canada et à l’étranger. 

Ce prix de 50 000 $ sera décerné annuellement par l’Institut du vieillissement au projet financé le mieux classé dans le concours de subventions de projets. Le projet retenu devra s’inscrire dans l’une de ces deux thématiques: 

  • santé et bien-être au cours de la trajectoire du vieillissement; 

  • comprendre, prévenir et traiter plusieurs maladies chroniques. 

Vice-recteur adjoint à la recherche, à la découverte, à la création et à l’innovation, Yves Joanette est également professeur à l’École d’orthophonie et d’audiologie de la Faculté de médecine, où il a été directeur de 1992 à 1997. Puis, de 1997 et 2009, il a occupé le poste de directeur de la recherche au Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal. Durant les deux années suivantes, il a été président-directeur général du Fonds de recherche du Québec ‒ Santé et président de son conseil d’administration. 

Le professeur Joanette a récemment terminé son mandat de directeur scientifique de l’Institut du vieillissement des IRSC, où il a été notamment coresponsable des initiatives stratégiques en cybersanté ainsi que du comité stratégique en intelligence artificielle.  

Entre le 1er septembre 2019 et le 31 juillet 2020, il a également été à la tête du Consortium en santé numérique. 

Les recherches d’Yves Joanette concernent principalement les processus neurofonctionnels du vieillissement et les troubles de la cognition des personnes âgées, en lien avec leurs habiletés en communication. Il contribue ainsi à l’avancement des connaissances en ce qui a trait à la réorganisation neurofonctionnelle qui permet le maintien avec l’âge des habiletés en communication, aux effets des lésions de l’hémisphère droit du cerveau sur ces habiletés de même qu’aux troubles de la cognition dans la maladie d’Alzheimer.

Yves Joanette a été extrêmement surpris d’apprendre que ce nouveau prix porte son nom. «Je suis très honoré que mon nom soit associé à une telle récompense. En tant que chercheur québécois de l’Université de Montréal et du Centre de recherche de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal, c’est un honneur que mon nom soit associé à l’excellence dans la recherche sur le vieillissement qui se fait dans tout le pays.»